La Nouvelle Tribune

Adoption de résolution sur le Mali : l’Onu s’arrête aux sanctions

Espace membre

Les leaders africains ne peuvent que prendre leur mal en patience.  Pour cause,  ils vont encore attendre, peut être encore longtemps, avant de  pouvoir obtenir une résolution leur permettant de déployer de troupes africaines dans le Nord-Mali. 

C’est ce qu’on peut retenir de la réunion du Conseil de sécurité qui s’est ténue hier. En effet, suite à la requête de l’Union Africaine (Ua) et de la Communauté économique des états de l’Afrique l’ouest (Cedeao) à l’endroit du Conseil de sécurité des Nations Unies,  il semble avoir une réponse mais pas à la taille de ce que les  auteurs de cette requête auraient voulu. Cette réponse, c’est la nouvelle  résolution adoptée par le Conseil de Sécurité hier. Cette résolution s’arrête à l’appel des pays limitrophes du Mali à intensifier  leur coopération pour pouvoir punir les terroristes  de l’aqmi qui  sèment la terreur dans le nord du pays depuis trois mois. Certes, c’est un pas qu’il faut même  saluer mais, ce pas changera t-il quelque chose sur le cours des évènements ? Toute l’inquiétude  réside dans cette interrogation. Visiblement non vu que les Etats africains se déploient déjà énormément depuis le début de la crise.  Par ailleurs tout porte à croire que les deux parties, le Conseil de Sécurité des Nations Unies et l’Union Africaine, jouent à un  jeu de ping-pong. Ceci parce que, les Nations unies ne cessent de qualifier la requête de l’Ua d’imprécise. Cependant, les choses semblent ne plus évoluer dans ce sens du côté de l’Union Africaine.