La Nouvelle Tribune

Fin du monde en septembre: la Nasa dément fermement!

Espace membre

Depuis quelques semaines, une autre rumeur sur la fin très imminente du monde s'est répandue sur internet. Véhiculée depuis des blogs et sites web, la rumeur fait état de ce que la fin du monde serait effective en septembre prochain. Cette fin serait due au fait qu’un astéroïde frapperait la Terre entre le 15 et le 28 septembre.

Cette collision destructrice entre notre chère planète et la pierre céleste devrait se produire dans le golfe du Mexique, en Amérique centrale ou en Amérique du Sud. Elle est soutenue par deux pasteurs évangélistes américains, John Hagee et Mark Blitz qui la fondent sur la prophétie des «lunes de sang». La « Blood Moon Prophecy (anglais) stipule que l’enchainement de quatre lunes rouges en l’espace de dix-huit mois est un signe annonciateur du retour de Jésus Christ, et par ricochet de la fin du monde.  

Cette rumeur se fait si persistance que la Nasa a décidé de réagir pour démentir et clarifier. Dans un article publié sur son site web ce mercredi 19 août, l’agence spatiale américaine assure qu’il n’en est de rien : le monde ne finira pas en septembre prochain. En tout cas, la Nasa affirme n’avoir trouvé aucune base scientifique à cette projection selon laquelle un astéroïde va faire exploser la Terre d’ici quelques semaines. L’agence américaine reconnait que plusieurs types d’objets célestes se dirigent vers la Terre tous les jours. Mais ceux-ci se désintègrent dès qu’ils arrivent dans l’atmosphère. De plus, la probabilité qu’une comète ou un astéroïde frappe notre planète d’ici les cent prochaines années est inférieure à 0,01%.