La Nouvelle Tribune

Burkina : au moins 22 adolescentes violées par un vieux séropositif

Espace membre

Au moins 22 adolescentes de 13 à 16 ans, a-t-on appris ce samedi, de la gendarmerie nationale burkinabè, ont été sexuellement abusées par un vieux séropositif. Agé de 63 ans, le séropositif dont l’identité n’a pas été révélée, a été arrêté le 09 février dernier après un viol qu’il a commis sur une mineure dans un quartier Zagtouli.

L’homme reconnu comme un délinquant sexuel récidiviste, selon la gendarmerie de Boulmiougou, a pour préférence les filles de 13 à 16 ans qu’il aborde avec des cadeaux pour ensuite les conduire dans son lit.  Sa stratégie telle qu'expliquée par le communiqué de la gendarmerie consiste à appâter les filles avec argent, téléphones portables et bien d’autres dans le but de les amener dans  une splendide villa qu’il a aménagé  à Ouagadougou pour des séances sexuelles.

Sachant bien qu’il a le virus du Sida, l’homme, ancien haut cadre à la retraite, selon les conclusions de l’enquête de la gendarmerie tient en toute conscience des rapports non protégés avec les filles, (22 au total), dans le but de les infecter.

Pour l’instant aucune précision n’a été donnée sur le statut sérologique de ses victimes mais, ayant enfreint aux dispositions de l’article 26 de la loi n°030-2008/AN portant lutte contre le Vih/Sida et protections des droits des personnes vivant avec le Vih/Sida,  il a été mis aux arrêts. Mais au-delà de son arrestation, la révélation de ce cas de «Grotto» dangereux doit servir de leçon aux jouvencelles avide de gain facile qui se livrent entièrement sans aucune précaution préalable.