La Nouvelle Tribune

France : Il contacte 21.807 fois son ex-petite amie et écope de quatre mois ferme

Espace membre

Pourriez-vous imaginer ce qui tracasse ce Lyonnais de 33 ans ? En dix mois, il a contacté 21.807 fois, soit plus de 70 fois par jour, son ex-petite amie au téléphone. Gênant, naturellement, comme lui-même le reconnait : «Je me dis, avec le recul, que c'était stupide ». Mais ce mea-culpa n’aura pas suffit à lui éviter une peine de quatre mois de prison ferme, assortie d’une amende de 1.000 euros de dommages et intérêts à verser à son ex qu’il est interdit d’appeler durant une période de deux ans; période pendant laquelle il est obligé de se soigner. 

Ces quatre mois de prison ferme ne font pas la moitié des 10 mois de prison ferme que le procureur, Nathalie Huzieux, avait requis. Il a tout de même une situation atténuante. Souffrant de dépression depuis que ex-compagne a mis fin à leur relation en 2011, l’homme de 33 ans a déjà fait plusieurs séjours en hôpital psychiatrique. Pour son acte, il explique que son ex-petite amie lui doit une compensation pour des travaux qu'il aurait effectués dans son appartement. « A l'époque, ma logique c'était que tant qu'elle ne me rendrait pas mon argent, qu'elle ne me paierait pas mes travaux, ou qu'elle ne me dirait pas au moins merci, je n'arrêterais pas mes appels », a-t-il confié au tribunal. Son ex-compagne, une institutrice de 32 ans, selon l’avocate Me Manuella Spée « a essayé de bloquer sa ligne mais il a alors téléphoné à ses parents et sur son lieu de travail ». Titulaire d'un deug de communication et au chômage depuis janvier 2014, l'auteur des 21.807 appels et SMS en dix mois, a fait savoir qu’il a une "passion pour l'écriture" et qu’il souhaite reprendre des études pour devenir assistant juridique.