La Nouvelle Tribune

France : il se met une balle après avoir tiré sur une gendarmerie

Espace membre

Dans la nuit d’hier vendredi à ce matin samedi, dans la Loire Atlantique, précisément devant les locaux de la Gendarmerie de la Savenay, un jeune homme s’est donné la mort. Cela après avoir tiré, à l’aide d’un pistolet sur la brigade de gendarmerie.

Il sonnait environ minuit et demi, quand le jeune homme, la trentaine environ, est sorti pistolet en main de son véhicule qu’il venait de stationner à l’entrée de la Gendarmerie. Après avoir Signifier sa présence en sonnant sur l’interphone, le candidat au suicide- puisque c’est ce qu’il est- a tiré une première balle, une deuxième puis une troisième, en direction de la brigade. A deux reprises, ces balles ont atteint la porte d’accès de la gendarmerie sans pour autant, fort heureusement, fait de victime. 

A en croire notre source, c’est après ces tirs en direction de la Gendarmerie de Savenay, que le jeune homme, un malade psychique, a appuyé une quatrième fois sur la détente de son pistolet qu’il a pointé sur sa tête. 

Signalons que ce suicide, à quelques différences près, a été planifié par le jeune homme. Il voulait «tirer sur les gendarmes pour se faire descendre», comme il a mentionné dans la lettre qui a été retrouvée chez lui après son suicide. Le jeune homme serait un habitant de Campbon, commune voisine à Savenay.