La Nouvelle Tribune

Tête de cochon déposée devant une mosquée de Mayotte : trois personnes devant le tribunal

Espace membre

Ils sont au nombre de trois et seront jugés en correctionnelle au tribunal de Mayotte pour avoir déposé une tête cochon devant une mosquée. En effet dans la nuit de la Saint-Sylvestre, des individus, alors inconnus, ont profané la mosquée de Dzaoudzi Labattoir en Petite Terre devant laquelle ils ont déposé une tête de porc.

Après les enquêtes, quatre personnes ont été placées en garde à vue du mardi 7 au mercredi 8 janvier. Deux des quatre personnes ont été identifiées comme étant les auteurs de l’acte profanatoire. A ces deux personnes va s’ajouter une troisième, accusée de complicité pour avoir remis la tête de cochon aux deux premières qui l’ont ensuite déposée devant la mosquée. La population de l’Île de Mayotte est essentiellement musulmane. Ce jeudi, le procureur de la République de Mamoudzou Joël Garrigue a fait savoir que ces trois personnes seront jugées sur l’Île et les coupables devront être chassés de Mayotte.

« Provocation à la haine, à la violence ou à la discrimination en raison de l'appartenance à une religion » tel est le chef d’accusation qui pèse contre les présumés auteurs qui vont être jugés le 26 février. Les mahorais sont réputés pour leur marque de tolérance remarquable à la laïcité dont ils font preuve. Mais le fait est si grave et si choquant pour ces paisibles populations que le procureur aura du mal à maintenir les auteurs de l’acte de profanation sur l’Île.