La Nouvelle Tribune

Bénin : Un policier assene des coups à un militaire

Espace membre

Qui dit que les bagarres entre les différents corps des Forces Armées béninoises sont de l’histoire ancienne ? Ce mercredi 8 janvier 2014, date du début de la phase répressive de l’opération ‘’pistes cyclables’’ initiée par la Direction générale de la Police nationale pour réduire les accidents sur les routes, il a fallu de peu pour que cela arrive encore.

En effet, sur la voie nationale inter-Etat Godomey-Calavi précisément au niveau de l’échangeur, un militaire en tenue civile a été asséné de coups par un policier. Ceci pour avoir roulé sur la voie principale désormais interdite aux conducteurs d’engin à deux roues.

«Je devais prendre par ici quand les civils m’ont informé de ce que si je prenais par-là que les policiers vont me prendre et c’est quand je retournais qu’il est venu prendre la clé. Je lui ai expliqué que je suis un militaire et qu’on pouvait se comprendre mais il n’a pas voulu entendre raison et il a commencé à me gifler, à me taper mais je ne l’ai pas touché parce que si je me bats avec lui ils diront encore que les policiers et les militaires se sont battus», raconte le militaire qui a requis l’anonymat.

«Nous sommes sous le même drapeau et on pouvait quand même s’entendre», déplore-t-il avant de se rendre au Commissariat de Police de Godomey où son engin saisi a été envoyé. Pourquoi n’a-t-on pas simplement retiré au conducteur qui a certes reconnu qu’il était en situation irrégulière sa moto et l’avoir assené de coups? Encore qu’il était aussi un frère d’arme ? Ces questions sur lesquelles les uns et les autres s’interrogent et que nous avons posées au Commissaire de Godomey n’ont pu trouver réponses. L’autorité policière ayant décidé de ne pas se prononcer.