La Nouvelle Tribune

Afrique du Sud : Prison à Vie pour avoir violé et éviscéré une adolescente

Espace membre

Johannes Kana, un jeune sud africain de 21 ans a écopé d’une peine de prison à perpétuité pour avoir violé et éviscéré Anene Booysen une adolescente de 17 ans. Le verdict a été rendu ce vendredi au parquet de Swellendam.

Johannes Kana reconnait avoir commis son forfait à la sortie d’un pub où il a repéré sa victime. De Bredashorp, la petite ville où eu lieu le 02 février 2013 le crime, cette macabre scène a suscité l’indignation de tout le pays. Retrouvée dans une agonie très poussée, la jeune adolescente n’avait aucune chance de survie, selon les agents de l’hôpital dans lequel elle était admise. Mais avant de trépasser, Anene Booysen a pu décrire ses agresseurs dont Johannes Kana. La double peine de réclusion à perpétuité infligée au jeune-homme pour viol et meurtre, selon Eric Ntabazalila, porte-parole du parquet, se justifie par le caractère assez macabre du meurtre. Pour le parquet, cette double peine donne un sentiment de justice faite. Il espère que les nombreuses victimes d’abus sexuels y verront une victoire. Mais la décision est qualifiée de blague par l’oncle de Johannes Kana qui ne comprend pas pourquoi son neveu doit subir tout seul la peine de plusieurs personnes. L’inculpé nie avoir tué la jeune fille. Ces co-accusés ont été relâchés pour défaut de preuves suffisantes. L’Afrique du Sud fait partie des pays où le nombre de violences sexuelles commises est considérable. Les enfants de 12 à 17 ans constituent les principales proies des violeurs dans ce pays. Une femme est violée toutes les 26 secondes, d’après une estimation de Médecins sans frontières, une fréquence souvent propre aux pays en guerre. Les causes de violences sexuelles ont leur enracinement dans la consommation d’alcool et de drogues fréquente chez les jeunes sud africains. Aussi, on lie le phénomène au problème de mentalité dans ce pays très patriarcale et machiste qui a adopté une Constitution ultra-libérale après la chute de l’apartheid.