La Nouvelle Tribune

Porto-Novo : deux malfrats de nationalité nigériane arrêtés avec des objets volés

Espace membre

En cette veille des fêtes de fin d’année, on observe dans la ville capitale, la recrudescence du vol à main armée et également des vols à l’arrachée. Mais, la prompte intervention des éléments du Commissaire Central de Porto-Novo n’a jamais cessé de leur donner l’insomnie. En effet, en fin de semaine dernière, ces malfrats ont encore une fois fait parler d’eux, mais malheur pour eux, ils ont été pris dans les mailles de la Police.

Il s’agit de deux individus de nationalité nigériane, spécialistes de vol à l’arrachée. Ces deux divorcés sociaux ont été présentés à la Presse, hier, au Commissariat Central de Porto-Novo. Ils ont arraché, selon les explications du Chef de la Police Judiciaire (PJ) du Commissariat Central de Porto- Novo, Chabi Lafia Tamou, le sac à main d’une dame qui venait de faire un retrait dans une institution financière. Celle-ci, paniquée, a alerté les populations riveraines par des cris de détresse. Aussitôt, les jeunes du carrefour Saint Pierre et Paul de Porto-Novo, souligne le chef PJ, se sont mis à pourchasser les deux voleurs. Suite à l’intervention rapide des policiers, les deux individus ont été maitrisés à près d’un kilomètre du lieu du crime. Selon ses propos, la Police a poursuivi ses investigations, en perquisitionnant le domicile des deux voleurs. Cette opération, croit savoir le Chef PJ, a permis de découvrir leurs butins. On y retrouve, entre autres, 15 trousses, 4 sacs à main, onze portables, un sac contenant un appareil photo numérique, des papiers d’emballage de chanvre indien et d’autres objets. Profitant de cette occasion, le Commissaire Central de Porto-Novo, Lambert Agblo, a extériorisé son engagement ferme à décourager les malfrats, surtout en cette fin d’année où ils multiplient leurs sales besognes. «Aucun malfrat ne sera traité avec complaisance», a-t-il fermement martelé, avant d’inviter les populations à collaborer avec les hommes en uniforme, pour une lutte efficace contre l’insécurité dans la ville.