La Nouvelle Tribune

Sèmè-Kpodji : 6 malfrats arrêtés et 10 motos retrouvées

Espace membre

Quatre malfrats et 2 receleurs sont depuis le mardi dernier dans les mailles de la Brigade de Gendarmerie d’Agbanglandan, dans la Commune de Sèmè-Kpodji. Ils ont été présentés hier à la Presse, dans les locaux de la Brigade de Gendarmerie d’Agblangandan, en présence des autorités communales de Sèmè-Kpodji, dont la Première Adjointe au Maire, Bérénice Koukoui Djenguè.

En plus des individus arrêtés, les éléments de la Gendarmerie de cette localité ont retrouvé, aussi bien chez ces bandits de grand chemin que chez des receleurs, une dizaine de motos volées. Selon le Chef de la Brigade de Gendarmerie d’Agblangandan, l’Adjudant-chef Michel Lokossou, ces malfrats sont spécialisés dans le vol de motos Dream neuves, et ils ont deux modes opératoires. Ils se servent des clés passe-partout pour ouvrir les motos, en escaladant le mûr pour se retrouver dans les maisons. Aussi, ils utilisent des armes blanches, telles que coupe-coupe et couteau, pour intimider les propriétaires des motos, en leur demandant s’ils veulent rester en vie ou perdre leur moto. Sous cette menace, les propriétaires desdites motos sont obligés de se plier à leur volonté, en remettant la moto. Mais, malheureusement pour eux, dans la nuit du lundi au mardi dernier, deux des malfrats sont allés opérer et ils ont été arrêtés au cours de leur forfait. Selon le Chef de Brigade, les malfrats proviennent de Porto-Novo et Cotonou, avec des complices à Djeffa et Ekpè, dans la Commune de Sèmè-Kpodji.

Ce mardi matin, les deux malfrats arrêtés ont fini par identifier leurs complices ainsi que des receleurs habitant à Cotonou et Ekpè. Au terme des investigations, 4 malfrats ont été arrêtés, 2 des receleurs aussi, et 10 motos Dream et Haojuo ont été récupérées chez eux. Pour l’heure, les enquêtes se poursuivent pour retrouver le reste de leurs complices.