La Nouvelle Tribune

Sainte Rita : un détenteur de faux billets traine une vendeuse à même le goudron sur des kilomètres

Espace membre

Gravement blessée, complètement ensanglantée et  délaissée, agonisante, sur le goudron. C’est le sort qu’a subi une jeune vendeuse d’acajou dans la soirée de ce mardi à Cotonou, au quartier Sainte Rita. La jeune vendeuse, une mineur d’environ 13 ans, qui certainement, par peur des réprimandes de sa tutrice, s’est accrochée à la moto de son bourreau pour rentrer en possession de son dû, s’est vue trainée sur le goudron, pieds, ventre, abdomen et tout, du rond point Gbêdjromèdé jusqu’aux feux tricolores du carrefour Sainte Rita où elle a été délaissée entre vie et trépas.

 Selon les témoins de la scène, la jeune fille s’est accrochée à la moto djênanan de son bourreau, après  s’être tardivement rendue compte du faux billet de 10.000 F Cfa qu’il lui a laissée contre ses acajous d’une valeur de 2000F et un reliquat de 8000 F Cfa.  C’est alors que ce dernier a démarré en trombe sa moto, pour la trainer à vive allure du lieu de vente jusqu’au point de chute, où il a été obligé de marquer une pause,  le temps que le feu repasse au vert. Selon des témoins oculaires du drame, au milieu de la circulation, l’état préoccupant de la jeune fille, complètement essoufflée, dépouillée de ses vêtements, entièrement déchiquetés, avec le frottement au goudron, le corps ruisselant de sang giclant des égratignures et toujours accrochée à la moto telle une dépouille, n’a pas suffi à éveiller l’attention des usagers de la route, qui ont assisté inactifs à la scène. Ceci jusqu’au moment du repassage au vert des feux tricolores, et où le corps presque sans vie de la jeune fille s’est détachée de la moto de son bourreau, qui en a profité pour s’échapper, se faufilant  en direction d’Agontikon, sans pouvoir être pourchassé. Aux dernières nouvelles la jeune fille d’environ  13 ans, a été conduite dans un hôpital de la zone pour des soins intensifs dans l’espoir qu’elle ne trépasse.