La Nouvelle Tribune

Insécurité à Porto-Novo : le redoutable malfrat «Agri» abattu

Espace membre

Dans la matinée du vendredi dernier, le redoutable malfrat nommé «Agri» a été repéré et abattu à son domicile à Ouando par des éléments de la compagnie de Porto-Novo assisté de ceux du groupement sud.

Les paisibles populations de la ville de Porto-Novo et environs, sans oublier celles du Nigéria doivent désormais dormir paisiblement par rapport au redoutable malfrat de grands chemins, connu dans le vol à mains armées et de recel de véhicules de luxe haut de gamme. C’est dans la matinée du vendredi dernier que le redoutable malfrat dénommé François Hounyè Yédénou, communément connu sous le pseudo «Agri», aurait été repéré, après plusieurs mois de fuite, à son domicile sis au quartier Ouando dans le 5è arrondissement de la ville de Porto-Novo. C’est ainsi qu’un contingent des éléments de la compagnie de Porto-Novo sous le commandement du commandant e compagnie, Gontran Abouta, et de son adjoint le capitaine Worou, assistés des éléments du groupement sud, informés que « Agri » s’apprêtait à réceptionner chez lui deux véhicules haut de gamme volés au Nigéria par l’intermédiaire d’un de ses complices, sont allés à son domicile où ils ont pu mettre la main sur lui. Mais à cet instant, des fouilles opérées n’ont pas permis de voir ces véhicules volés. Selon les informations recueillies auprès de la compagnie, le malfrat «Agri» aurait été contraint à les suivre, mais pris au piège, il aurait opposé une résistance aux forces de l’ordre. Selon les mêmes sources, il aurait alors tenté de fuir et c’est ainsi qu’il a été criblé de balles. Des membres de sa famille dont une de ses femmes et son enfant qui se trouvaient dans l’enceinte de la maison ont été arrêtés. Le corps du malfrat a été emporté par les éléments d’intervention et présenté à la presse ce vendredi. Le commandant de compagnie, Gontran Abouta, et le commandant de compagnie adjoint, le capitaine Worou, sans oublier le colonel Antoine Dansou, commandant du groupement sud, ont essayé d’apporter les éléments de clarification par rapport à cette intervention. On apprend également que dans la même journée, les membres de sa famille, interrogés, ont été présentés au Procureur du Tribunal de première instance de Porto-Novo. Aux dernières nouvelles, ils ont été tous relâchés.