Eglise des Chérubins et Séraphin: La division se profile à l’horizon

A  l’heure où les plus grandes religions venues de l’Orient sont en proie à d’énormes problèmes d’éthique et de morale, on constate que celles nées en Afrique subissent aussi des soubresauts. C’est le cas de l’église des Chérubins et Séraphins qui st actuellement en proie au virus de la division.

A l’origine, la volonté du Senior apôtre Akindé de nationalité nigériane d’usurper le titre de Baba Aladura qui veut dire le chef suprême. Alors que Olu Okeyeùi Emmanuel qui a été désigné comme le 7ème Baba Aladura est toujours en activité. Cependant, le Senior Akindé est décidé à porter le même titre. Ce qui les amena devant la Cour suprême du Nigeria ou se trouve le siège mondial de ladite église. Le verdict était sans ambiguïté : Olu Okeyemi Emmanuel est le seul et unique chef suprême des Séraphins et Chérubins. Par conséquent, le Sénior Akindé est en délicatesse avec la loi. Persistant dans ses agissements, il a été excommunié de l’ordre. Mais apparemment, cela n’a eu aucun effet sur lui. Puisqu’il a poursuivi sur sa lancée. C’est ainsi qu’il a commencé par chercher des alliés dans les pays où est présente l’église des Chérubins et Séraphins. Pendant qu’en Côte d’Ivoire, au Togo, au Cameroun et bien d’autres son message n’est pas passé, au Bénin par contre il a trouvé un allié. Depuis quelques jours, ce dernier est élevé au rang de vice Baba Aladura dans l’ordre nouveau qu’établit  le  Senior Akindé.

{mosgoogle}La cérémonie qui s’est déroulée sur une place publique est assez évocatrice  de ce qu’il y a quelque chose qui cloche, a souligné un éminent responsable chérubin. Car,  dans les pratiques de l’église, des actes d’une telle importance ne sont pas à l’air libre. Cependant, c’est une minorité qui s’est engagée derrière ces nouveaux responsables dans la communauté des Chérubins et Séraphins du Bénin, rassurent certaines sources proches de l’église.  Toujours est-il qu’il y a comme une rébellion au sein de l’église des Chérubins et Séraphins qu’il faudrait vite circonscrire avant que le fossé ne soit insondable.  Benoît Mètonou

Inscription Newsletter

Suivez-nous

RSS facebook Twitter google plus Youtube