Ambassade du Bénin en Côte d’Ivoire

Des Béninois exigent le départ du chargé d’affaires
L’ambassade du Bénin à Abidjan-Cocody (Deux-Plateaux, rue des jardins) était en ébullition, samedi dernier. Des Béninois réclamaient le départ du chargé d’affaires, Gbegbo Christophe, parce que, selon eux, il ne se soucie pas des cas sociaux. L’échauffourée intervient à la suite de la lecture de l’ordre du jour de la réunion que M. Gbegbo Christophe a convoquée pour faire le bilan de la visite du président béninois Boni Yayi, le 7 novembre dernier, à Abidjan. Les mécontents menacent de paralyser l’ambassade, lundi prochain, si leur revendication n’est pas satisfaite. Les échanges étaient vifs lorsque nous arrivions à l’ambassade du Bénin. Les protagonistes manquent de se porter main. La réunion convoquée par le chargé d’affaires est interrompue. Le président des jeunes Béninois en Côte d’Ivoire, Bruno Symahou indique que les relations entre l’ambassade et ses compatriotes sont tendues depuis un bon moment et qu’il faut trouver une solution dont le départ de M. Gbegbo Christophe. Senou Anselme est lui plus précis et plus amer. «Le chargé d’affaires ne se soucie pas des cas sociaux, pourtant il est en fonction pour nous. Nous avons en outre des problèmes pour établir nos pièces d’identité. Et puis nous ne comprenons pas pourquoi l’ambassade fait des difficultés pour nous recevoir. Ce chapitre nous frustre», a-t-il déploré. A l’en croire, nombreux sont les Béninois qui n’ont pas leur pièce d’identité, du moins leur carte consulaire. Il a révélé que le président Boni Yayi a avoué, lors de sa rencontre avec ses compatriotes, à l’hôtel Sofitel, au Plateau, qu’il n’a jamais reçu le rapport sur la situation des Béninois de Côte d’Ivoire. Nos initiatives pour avoir la version du chargé d’affaires sont restées vaines. Cependant, le 2ème secrétaire de l’ambassade, Henri Médruide, lors de son intervention, a demandé à ses compatriotes de rester sages et de rentrer chez eux. Le président, Boni Yayi, selon lui, a promis de faire venir une commission spéciale d’enquête à Abidjan pour savoir les problèmes des Béninois. Et qu’il enverrait cette commission au moment opportun. La réunion qui était ouverte à la communauté béninoise, dirigée par Aissi Kaodjou François, est reportée. La prochaine sera uniquement réservée aux responsables des desdites communautés. Les Béninois de Côte d’Ivoire veulent un nouvel ambassadeur qui pourra œuvrer pour leur bien être.
{mosgoogle}
www.notrevoie.com

Inscription Newsletter

Suivez-nous

RSS facebook Twitter google plus Youtube