Moringa : une ressource naturelle aux multiples vertus

Moringa, ou moringa olifeira pour les botanistes, est l’un des arbres tropicaux les plus riches et les plus polyvalents sur terre. Au Bénin, cette ressource naturelle est connue sous la dénomination de « kpatiman ».

Il est appelé aussi acacia blanc, ben ailé, moringa ailé, benzolive, pois quenique, neverdie, mother’s best friend, et ne meurt jamais. Le moringa est un arbre originaire de l’inde, dans les vallées au Sud de l’Himalaya. Il est retrouvé tout le long de la zone tropicale et subtropicale. Il s’agit d’un arbre noueux aux feuilles ébouriffées. Le moringa peut croître non seulement sur sol riche mais encore sur sol pauvre. Il est très peu affecté par la sècheresse et grandit rapidement lorsqu’il est semé ou coupé et peut atteindre une hauteur de 3 mètre dès la première année. Ses gousses et ses feuilles sont d’un usage sans délai. Le moringa est d’une rare puissance et possède un énorme potentiel. Il a des vertus diététiques, agronomiques et médicinales. Cette ressource végétale est utilisée pour soigner le diabète, l’hypertension, les infections de la peau, l’ulcère à l’estomac, les douleurs gastriques, la gale, les mycoses qui sont des affections dues à des champignons parasites.

Les feuilles du moringa peuvent servir aussi à reconstruire et à renforcer les os fragiles, à combattre les anémies et la malnutrition, à guérir les pertes de sang, la dysenterie, les infections cutanées et les coliques. Il est en plus un bon laxatif et un bon purgatif, il sert donc à évacuer les selles. En outre, Il est un diurétique, il augmente donc la sécrétion urinaire. Le Moringa est un réservoir de nutriments. Il renferme la vitamine A qui agit comme un bouclier contre les maladies ophtalmologiques et cardio-vasculaires, la vitamine C qui combat une multitude de maladies telles que les rhumes et la grippe, le potassium, très important pour le fonctionnement du cerveau et des nerfs, le calcium, ce nutriment qui sert à bâtir les os et les dents fortes et prévient contre l’ostéoporose, et les protéines qui maintiennent toutes les cellules de notre corps.

En dehors de toutes les richesses précitées les feuilles fraîches de moringa contiennent par gramme 3  fois plus de fer que les épinards et autant de protéine que les œufs. Il contient 7 fois plus de vitamine A que les carottes, 3 fois plus de potassium que les bananes et 4 fois plus de calcium que le lait. 

De même, les feuilles séchées de moringa contiennent 25 fois plus de fer que les épinards 4 fois plus de protéine que les œufs, plus 0,75% de vitamine C que les oranges, 10 fois plus de vitamine A que les carottes, 15 fois plus de potassium que les bananes, 17 fois plus de calcium que le lait. Précisons également que le moringa contient du sélénium, du zinc et les 10 acides aminés. 

Par ailleurs, le moringa peut servir à purifier les eaux en détruisant 90 à 99% des bactéries. Ses graines contiennent 40% d’huile. Cette huile se rapproche d’une huile supérieure comme l’huile d’olive. Le même moringa peut servir à faire le fourrage des vaches, des moutons, des chèvres, des porcs ainsi que des lapins. Pour ceux qui tiennent des piscicultures, il est un bon aliment pour les poissons. Il sert dans la production du biogaz, de la teinture, et du tannin pour les peaux des animaux. Il contribue à la fertilisation et est une subsistance nutritive  très riche pour l’appareil foliaire (flore intestinale).

Inscription Newsletter

Suivez-nous

RSS facebook Twitter google plus Youtube