Série tv : deuxième bureau, saison II

La Saison I, tournée en 2008 et diffusée sur l’ensemble du réseau CFI (une cinquantaine de chaînes de télévision francophones sauf le Bénin), a été une mise en bouche. Il n’y avait eu que sept épisodes, autant dire un essai expérimental qui avait permis de tester le niveau des comédiens et des techniciens béninois, dans un challenge international. 

Le succès de cette expérience a conduit le producteur et réalisateur, Sanvi Panou à remettre l’ouvrage sur le métier, cette fois-ci pour un format plus conventionnel, 26 épisodes de 26 minutes chacun. Depuis le lundi 13 aout, le clap du tournage a retenti.

Deuxième Bureau est une série qui se cristallise autour du phénomène de la polygamie, version « glamour ». En fait, ce terme, selon les sociologues, aurait été inventé par une Ivoirienne inspirée par le comportement de son mari. Celui-ci, pour justifier ses retours tardifs à la maison, n’invoquerait que de « travaux supplémentaires au bureau »; ce à quoi aurait rétorqué l’épouse nullement dupe: « dis plutôt que c’est le deuxième bureau, oui ».

S’il est une résurgence de la polygamie, le deuxième bureau n’en emprunte pas pour autant la forme stable et institutionelle. Certes, il met en scène un homme engagé avec plusieurs femmes à la fois, mais il ne confère pas aux protagonistes, surtout aux femmes, les droits inhérents à ce type de relations. D’ailleurs, l’engagement ici n’est que moral et les femmes se considèrent libres, même si des grossesses peuvent subvenir sans pour autant en rompre les engagements.

C’est de ce phénomène de société que traite cette série. Elle met en scène un homme et des femmes de toutes conditions. Ce qu’on veut mettre en évidence ici, c’est tout le jeu social qui se déroule autour: les femmes qui parfois, se marchandisent, l’homme qui se sent obligé de les entretenir, la virilité factice que cette situation lui procure. Même si, parfois, il en souffre, il n’est guère disposé à y mettre fin, comme s’il en faisait un point d’honneur.

Dans la Saison I de la série, le personnage principal Grolot, incarné par Akala Akambi, était un véritable renard des jupons, prêt, à la moindre occasion, à s’engouffrer dans les friandises féminines. Dans la Saison en tournage, le caractère du personnage a été traité jusqu’à la caricature, faisant de lui un père de famille à la fois drôle, pathétique et coureur pathologique. Son nom, Léonard Tampi.

Homme d’affaires, la cinquantaine bien bouclée, il compte ses tendrons par vingtaine : de la disquette du quartier à l’étudiante vénale, de la commerçante Aladja à la pouffiasse sans scrupules. Sa femme, Délalie, ses enfants, Chris et Ayoko, ont beau le mettre en garde ou ignorer ses frasques, mais lui, s’en contrefiche, assaisonne comme jamais ses soirées en bonne compagnie. Jusqu’au jour où ses amazones, sans se concerter, décident qui, de venir l’agresser chez lui, qui, de le faire chanter avec des photos cochonnes, qui, de le forcer au mariage. Dégoûtée, sa femme quitte la maison au même moment où ses affaires commencent à péricliter. Elle décide alors « de reprendre ses ambitions, là où elle les avait laissées » quand elle s’était mariée avec lui. Tampi sent alors le monde s’écrouler autour de lui.

Cette saison, en échos à la première, tente de montrer les conséquences que le phénomène du deuxième bureau provoque dans les familles: dilapidation et amenuisement des ressources, enfants laissés sous la seule responsabilité de la mère, risque de maladies. Mais dans cette situation, il semble que ce sont les femmes qui détiennent la solution. Car, si elles donnent aux hommes l’impression qu’ils tiennent le beau rôle, elles sont à l’affût, comptent les coups, puis agissent comme de véritables manipulatrices, capables du meilleur et du pire.

Avec une équipe composée d’une vingtaine de techniciens expérimentés, le réalisateur de la série, Sanvi Panou compte boucler la série en cinq mois de tournage. Surtout avec un casting de premier choix : Marguerite Johnson, Patrick Smith, Nathalie Yêkpê-Honvo, Alfred Fadonougbo, Delphine Abo, Akala Akambi, ect.

Fiche technique

Deuxième Bureau (Saison II : La Famille Tampi)
Durée : 26 mn x 26 Episodes
Scénario : Florent COUAO-ZOTTI
Réalisation : Sanvi PANOU
Production : Olympide Production-Orisha Production /France-Bénin.
Année : 2012

 

Inscription Newsletter

Suivez-nous

RSS facebook Twitter google plus Youtube