La lettre de démission de Koupaki de la tête du parti Udbn

Pascal Koupaki
01 BP 328 RP
Cotonou
Cotonou, le 11 septembre 2013
A

Madame Claudine Prudencio Présidente Fondatrice de l’Udbn
Cotonou
Objet : Udbn
Madame la Présidente Fondatrice,
Le 03 octobre 2010, lors du Congrès extraordinaire de l’Union pour le Développement du Bénin Nouveau (UDBN), en acceptant, sur proposition du bureau Exécutif national, d’être le Président du parti, j’avais précisé que « l’Union pour le Développement du Bénin Nouveau ne sera pas un club électoral ou un parti de circonstance. Les alliances politiques de circonstance confortent le débauchage et la transhumance politiques, en même temps qu’elles empêchent la stabilité politique et institutionnelle nécessaire à la mise en œuvre de qualité, de politiques de développement ».
Près de trois ans après, j’ai le regret de constater que l’action au nom du parti n’est pas en phase avec cette vision.
Je vous prie en conséquence de prendre acte de ma décision de me retirer de l’Union pour le Développement du Bénin Nouveau, à compter de ce jour.
Veillez agréer, Madame la Présidente Fondatrice, l’expression de ma considération distinguée.
Pascal Koupaki

Aïe, aïe, AïEeeeee! Il faut qu'il SURVEILLE, sincèrement ses arrières. Et, j'espère sincèrement, que tu n'oublieras pas comment "Fonctionne la Maison". Philosis te pointe du doigt: " Le CAS du feu Akobi " sans occulter le "Cas Dangnivo"
VOTES:1
L'UDBN est un instrument politique qui ne cadre pas du tout avec la dimension de l'homme PIK!!!
Comment ce talent pouvait il faire valeur toute sa capacité dans un environnement UDBN peu propice pour un BENIN nouveau, que peut incarner PIK???
Dans tous les cas, s'il veut vraiment occuper la place qui est la sienne sur l'échiquier politique béninois, PIK doit en son temps définir le cadre dans lequel le peuple pourra le reconnaître à travers son entourage et les actes qu'il aura à poser désormais.
VOTES:0
avatar
PIK tu n'as rien fait en trois ans pour soutenir la brave Présidente Claudine PRUDENCIO. Et de toute façon avec ou sans toi nous on avance, piètre politicien.
VOTES:0
qu'à t'il fait en tant que président du parti depuis 3ans? rien de concret. maintenant de quoi se plaint-il ? cherche t-il a devenir un homme neuf pour les béninois??? PIK je suis désolée de te dire que tu es venu trop tard dans un monde trop vieux. les saintes ni touches ne marcheront plus.......

leçon n°1: en politique il faut savoir faire de bonne lecture. je ne connais pas trop tes futurs ambitions mais si tu veux vraiment accéder à la marina, change de tactique sinon tu risques de te planter.
VOTES:0
avatar
Clara, stp arrête de vouloir nous tromper. Tu es bel et bien un HOMME et non une Femme. Nous te connaissons bien.
VOTES:0
avatar
En politique, il est difficile d'analyser de loi et de prétendre cerner tous les dessous des choix qui sont faits.
VOTES:0
avatar
Il faut maintenant que PIK ait le courage de dénoncer la politique de Boni Yayi, politique à laquelle il a largement contribué.
VOTES:0
NON, il ne faut pas qu'il commette cette ERREUR! A ses Risques et Périls. Philosis>>> J'aurais PREVENU.
VOTES:1
avatar
De mon côté a quoi jour nos aînés politiciens?
VOTES:0
avatar
Le grand PIK dans ses démonstrations. Un grand homme le demeure toujours.
VOTES:0
avatar
certes il n'a pas fait grand chose à la tête de l'udnb. mais il nous faut comprendre que pour atteindre nos objectifs, le risque devient notre compagnon quotidien. il sait déjà que le peuple l'adule. pour ne pas trop se confondre aux mouvement actuels, il a juger bon de démissionner afin de reculer et de mieux bondir plus tard. laissons le faire pour mieux juger.
VOTES:0
avatar
HOUNNOU je comprend ton argument, mais il aurait pu démissionner sans critiquer la méthode de travail à l'UDBN, car depuis 3ans il n'a rien foutu à la tête du parti. C'est trop facile de critiquer les autres pour des objectifs qui ne peuvent pas prospérer selon moi, car le contexte socio politique du Bénin est loin d'être favorable à un ambition présidentielle d'origine littoralienne
VOTES:0

Inscription Newsletter

Suivez-nous

RSS facebook Twitter google plus Youtube