Me Agbo recherché par la police avec acharnement

Depuis sa condamnation à l’issue de l’audience du mercredi pour «complicité d’offense au chef de l’Etat», Me Lionel Agbo est recherché par la police. Qui aurait même quadrillé à un moment de la journée d’hier son domicile et celui de l’ancien ministre de Boni Yayi, Richard Senou, dont il est le parent.

Selon des sources internes au domicile du ministre Senou, ce dernier a reçu dans la matinée d’hier la visite du commissaire central de Cotonou, Louis Philippe Houndégnon. Le commissaire y était pour savoir si Me Agbo ne s’y est pas refugié. «Je suis une personnalité politique de ce pays connaissant bien le droit. Je n’hébergerai pas chez moi un homme qui vient d’être condamné par la justice», a répondu le ministre Senou à son hôte, a-t-on appris. Quelques heures après le départ du commissaire Houndégnon, Il a reçu la visite d’un autre policier accompagné d’un huissier de justice, venus pour le même motif. Ces derniers ont été éconduits par l’ancien ministre des Transports de Boni Yayi.

Bruits de bottes à la maison

Les habitants du domicile familial de Me Agbo ont quant à eux reçu une visite un peu commando de policiers. L’un des résidents de la maison a raconté que dans la journée d’hier des «policiers lourdement armés sont arrivés dans la cour en escaladant le mur. Ils sont repartis par la suite après qu’il n’ait rien trouvé.»

Inscription Newsletter

Suivez-nous

RSS facebook Twitter google plus Youtube