Procès en diffamation : le juge décide de joindre les dossiers de Me Agbo et de Canal 3

(Rendez-vous pris pour janvier) Après environ trois mois d’un procès à rebondissements et à suspense, marqué par plusieurs renvois, l’affaire Me Lionel Agbo-Canal 3 Bénin, Boni Yayi et collaborateurs, n’a pas pu être clos cette année. Il continuera de marquer l’actualité nationale en 2013.

Après le renvoi au 16 janvier 2013 du dossier offense au Chef de l’Etat ce mercredi 19 dernier, celui de diffamation a été renvoyé au 9 janvier, à l’issue de l’audience d’hier au Tribunal de première instance de Cotonou.

Dans ce dossier de diffamation, les prévenus sont Me Lionel Agbo, avocat au barreau du Bénin, et ancien porte-parole du Présidence de la République et conseiller spécial du Chef de l’Etat, et la chaine de télévision privée Canal 3 Bénin. Les plaignants sont la Directrice du cabinet civil du Chef de l’Etat, Véronique Brun Hachémé, le Secrétaire général de la Présidence, Emmanuel Tiando, et celui du gouvernement, Eugène Dossoumou. Pour le dossier offense au Chef de l’Etat, les prévenus sont les mêmes, mais le plaignant est le Président Boni Yayi.

Le procès pour les deux dossiers a débuté le 03 octobre dernier. Pour le dossier diffamation, le juge Gilbert Togbonou avait disjoint les deux cas en dépit de l’opposition des avocats de Me Agbo. Mais à l’audience d’hier, il a décidé de les joindre à nouveau, a déclaré Me Agbo joint par Téléphone, qui a ajouté que le juge a par la suite renvoyé les deux dossiers au 09 janvier, en attendant la décision de la Cour constitutionnelle. La haute juridiction a été saisie d’une requête d’exception d’inconstitutionnalité par les avocats de Me Lionel Agbo. 

Il faut rappeler que les prévenus sont poursuivis pour les propos de Me Lionel Agbo sur une certaine corruption qui règnerait dans l’entourage du Président de la République.

Inscription Newsletter

Suivez-nous

RSS facebook Twitter google plus Youtube