La Nouvelle Tribune

La Bad compte investir 256 millions de dollars dans les infrastructures et l’eau

Espace membre

Les administrateurs de la Banque africaine de développement (Bad) se sont réunis, lundi dernier, au siège de l’institution à Abidjan. A l’issue de la réunion, la première, depuis le retour de l’institution en Côte-d’Ivoire, un décaissement de 256 millions de dollars destiné au financement des infrastructures et de l’accès à l'eau en Afrique, a été approuvé. 

Les accords concernent un prêt privilégié de 150 millions de dollars pour la construction d'un port maritime unique dans la zone de libre-échange de Lagos, d’après un communiqué de l’institution. Qui compte, également, contribuer à hauteur de 5 millions de dollars à la mise en place de la société Kukuza Project Development Company (Kpdc), une nouvelle entreprise qui met l'accent sur la conception et la préparation de projets d'infrastructures africains. Par ailleurs, le Conseil d’Administration a, aussi, approuvé un prêt de 91,10 millions de dollars et une subvention pour un appui technique à hauteur de 10,06 millions de dollars pour financer les grands programmes d'eau, d'assainissement et d'hygiène de l'Ethiopie.