La Nouvelle Tribune

Côte d’Ivoire : de 65% les attributions de marché gré à gré chutent à 6%

Espace membre

La Côte d’Ivoire fait de grand progrès dans le domainde de la gestion des affaires publiques. C’est ce qui ressort des statistiques avancées par le Porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Nabagné Koné, selon qui « le taux de marchés de gré à gré qui était de 65% en 2013 est passé à 6% en 2014». 

A en croire M. Koné, ministre de la Poste, des technologies de l'information et de la communication, « Jusqu'à fin juin 2014, le nombre de marchés publics approuvés par appel d'offre a augmenté de 52% ». Cette performance est également perceptible dans la mobilisation des ressources par l’administration publique ivoirienne. « 2279 milliards de FCFA ont été mobilisés contre 2086 milliards en 2013 à la même période », soit un « dépassement de 9% » a annoncé le ministre Bruno Nabagné Koné qui se réjouit : « Le niveau de ressource a été très bon ».

Quant à l'exécution du budget à fin juillet 2014, explique-t-il, les dépenses du pays « s'élèvent à 2135 milliards de FCFA contre 2203 milliards de FCFA en 2013 à la même période ». Le pays affiche ainsi un taux d'exécution de 97% qui, selon M. Koné, traduit la bonne santé de l’économie ivoirienne qu’il met à l’actif de « la rigueur dans la gestion des finances publiques » de l’équipe du président Ouattara à la quête d’un second mandat de 5 ans en 2015.