La Nouvelle Tribune

Accumulation de crédits : le rachat pour éviter la faillite?

Espace membre

De nos jours, il est assez facile d'accumuler des crédits de toutes sortes : crédits à la consommation, crédits immobiliers, crédits auto... Rajoutés aux factures, le cocktail est presque souvent explosif. La plupart des surendettés ne voient pas le mauvais coup venir et dans certains cas, la facilité avec laquelle on peut obtenir certains crédits jugés "gérables" est déconcertante.

Ce qui aggrave les situations d'endettement ce n'est ni plus ni moins la libéralisation du secteur du crédit. En effet, depuis plusieurs années déjà des structures sont habiletées par les organismes financiers et les gouvernements à proposer des crédits sous forme de devises en liquide ou de bons d'achats. Ainsi donc, les magasins peuvent vendre à des particuliers des téléviseurs, des ordinateurs ou même des cuisines équipées à crédit. Les crédits sont alors contractés sans vérification d'historique bancaires des acheteurs, mettant implicitement en danger leurs situations financières. Contrairement à ce qu'on peut penser, ce problème n'est pas l'apanage des pays des BRICS, ou du sud, mais se rencontre assez fréquemment en occident. C'est le cas de la France ou des des chiffres importants révèlent l'ampleur du problème : "En 15 ans, le ménage Français a vu son endettement moyen passer de la moitié aux trois-quart de ses revenus. Une tendance dangereuse contre laquelle il faut savoir dominer son budget".

Une situation qui n'est pas sans interpeller les autorités gouvernementales, même si d'ores et déjà des structures se sont mises en place pour palier au problème. C'est le cas des organismes de rachats de crédit qui ont développé leurs activités en ligne. C'est le cas par exemple du site www.credit-stor.com qui s'est donné pour mission d'intervenir auprès des endettés en cumulant leur crédit en un seul, et en définissant ainsi un seuil de paiement adapté aux exigences des concernés. Une stratégie bien payante qui permet aux personnes endettées de retrouver une situation plus ou moins stable, le temps d'éponger leurs dettes