La Nouvelle Tribune

Mesure du progrès de l’intégration économique en Afrique : la Cea de l’ONU prépare un nouvel indice

Espace membre

La Commission économique pour l'Afrique (Cea) de l'Onu entend distribuer les bons et mauvais points en matière d’intégration régionale sur le continent. Elle prépare, à cet effet, un nouvel indice permettant de mesurer les progrès réalisés par les pays africains en matière d'intégration économique régionale.

« La première édition de ce classement devrait être effective à la fin de l'année 2014 », a annoncé, jeudi 13 février, son secrétaire exécutif, Carlos Lopes. « Il s’agira d’évaluer les efforts réalisés par les différents pays et les différentes régions en matière d’intégration, car tous n’avancent pas au même rythme », précise le fonctionaire onusien. Sans être exhaustif, il a dévoilé quelques critères d’appréciation parmi lesquels le nombre de liaisons aériennes entre un pays donné et d’autres États du continent, les transferts de capitaux inter-africains, la durée des marchandises en douane et le nombre de paiements à effectuer… Au terme de sa visite au Cameroun, Carlos Lopes a estimé que ce pays doit s’engager dans "la transformation structurelle tirée par l’industrialisation basée sur l’exploitation des ressources naturelles et des services" prônée par la Cea. Cela passe par l’accroissement de ses gains de productivité dans l’agriculture notamment et un engagement dans la transformation de ses huit principaux produits d’exportation, parmi lesquels le pétrole et ses dérivés, ainsi que les produits de la mer.