La Nouvelle Tribune

La Brvm passe du fixing à la cotation en continu

Espace membre

16 septembre 1998/16 septembre 2013. Quinze déjà que la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (Brvm) a démarré ses activités sur le marché régional de l’Uemoa. L’événement a été célébré ce lundi dans tout l’espace. Et a été marqué par une importante modification dans le système de cotation de la Brvm. Le passage du fixing à la cotation en continu. La cérémonie de lancement officiel a eu lieu à Abidjan sous le parrainage du Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan.

Aux fins de ne pas laisser les Béninois en marge de cette célébration et de ce grand pas effectué, la Directrice de l’Antenne nationale à Cotonou, Pauline Atoukpè Hountondji,  a, dans une rencontre avec la Presse, expliqué les avantages de ce nouveau système. Et ce, en se basant sur la feuille de marché de ce lundi, en direct de la capitale ivoirienne où se trouve le siège de la Brvm.

Aux dires de la Directrice, la cotation en continu offre plus de facilités pour faire passer les offres de transactions. Ce faisant, le volume de transactions, dira la Directrice, va connaître une hausse. «Un marché s’apprécie d’ailleurs par rapport au volume de transactions», ajoute-elle. En effet, avec ce nouveau système de transaction, ce ne serait plus désormais un coût unique sur les titres, en offre, comme dans le  système fixing. C’est dire que le marché n’est plus fermé, après une seule confrontation des ordres de bourse. Au cours de la journée, les investisseurs, qui peut-être n’ont pas eu la chance d’être servis à une première étape, ont encore l’opportunité d’exécuter leurs offres d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Ce qui induit l’accroissement de la liquidité du marché. Ainsi donc, la Brvm se positionne davantage sur le marché international, à en croire Pauline Atoukpè Hountondji. Avec la cotation en continu,  elle sera plus attractive.