La Nouvelle Tribune

Le Bénin, Le pays le moins endetté de la sous-région!?

Espace membre

 

Au cours de la rencontre que le Chef de l’Etat a eu avec la jeunesse béninoise, le dimanche 12 mai dernier, au Palais de la Marina, le ministre des Finances et de l’Economie, en faisant l’état des lieux du Bénin sur le plan macro-économique, a annoncé que le Bénin est le pays le moins endetté de la sous-région, tout en confirmant le taux de 5,4% de croissance économique.

5,4% pour  2012, 7% voire plus pour 2013

Ce n’est plus une rumeur, c’est désormais une information. Le Bénin, aux dires du ministre des Finances et de l’Economie, Jonas Gbian,  connait une croissance économique de  5,4% pour l’année 2012. Ce chiffre, il l’avait déjà annoncé, depuis plusieurs mois, mais sans pour autant convaincre les Béninois. Car, « nous ne le sentons pas dans le panier de la ménagère», ont indiqué plusieurs citoyens en son temps. Désormais, le ministre Jonas Gbian donne la source de ses chiffres. Selon ce dernier, les institutions de Breton-Wood se seraient enfin prononcées pour valider ce taux de 5,4%, déjà «ventilé»  dans l’opinion publique depuis quelques temps. A la Banque mondiale, au Fonds monétaire international ou encore à l’Uemoa, «l’unanimité est faite autour dudit chiffre», a indiqué le ministre aux jeunes qui ont  effectué le déplacement. En effet, le Bénin, aux dires du ministre des Finances et de l’Economie, doit ce chiffre à la croissance de la production du coton qui  a connu un bond de 45%, et aux activités du Port qui a accru ses recettes de 20% en un an. Et à cette allure, «le Bénin atteindra 7% voire plus, si les objectifs fixés quant à la production du coton au cours de la campagne en cours sont atteints», s’est réjoui le Président de la République.

Le Bénin, le pays le moins endetté de la sous région

Au plan macro-économique, le ministre de l’Economie a profité de son intervention pour lever le coin de voile sur plusieurs performances économiques,  peu connues des Béninois eux-mêmes. Il s’agit de la dette publique. Aux dires du ministre, le Bénin est le pays le moins endetté de la sous-région ouest-africaine avec 22%, contre 70% qui est la norme dans l’Uemoa. Il justifie d’ailleurs cette performance par l’accord de 20% de crédit aux opérateurs économiques par le système bancaire du Bénin en 2012. Cerise sur le gâteau, le Bénin est, depuis l’année écoulée, le deuxième producteur de l’ananas dans la sous région, derrière la Côte-d’Ivoire. Cependant, ce n’est pas l’impression qui se dégage du  quotidien des béninois.