La Nouvelle Tribune

La monnaie : le nœud de l’économie

Espace membre

La monnaie constitue l’élément premier autour duquel toute l’économie se construit. Elle peut être source d’équilibre ou de déséquilibre économique, si elle est mal manipulée.

Cependant,  sa nature reste encore peu connue du citoyen lambda. D’où nos précisions. Lexique. Du troc au chèque. Pour satisfaire tel ou tel autre besoin, les hommes, et même les Etats, échangent entre eux des biens et services. Ces biens et services étaient échangés, les uns contre les autres, grâce à un système appelé troc. Mais ce système a vite étalé ses limites, car il est bien encombrant et peu maniable dans le cas des grosses transactions commerciales ; et quant aux petites transactions, il se pose un problème de conservation des marchandises dans le temps. Ainsi est née une autre forme d’échange, celle qui se base sur la monnaie. En effet, la conception de la monnaie peut être comprise comme  un instrument admis au sein d’une communauté pour faciliter les échanges. Au Bénin, et dans certains pays de la sous région, ce moyen d’échange est le Franc Cfa. Ailleurs, en Europe par exemple, c’est l’Euro (€) qui est utilisé. Quant aux Etats-Unis, l’échange est fait avec le Dollar Us ($), en Chine, c’est le Yen… 

En plus de la fonction d’échange,  la monnaie participe  aussi à la résolution des conflits sociaux, assure la cohésion sociale et permet l’expression du pouvoir politique ou économique. D’après le dictionnaire économique, la monnaie est utilisée par les institutions financières comme un instrument de crédit. Cependant, elle a subi, dans le temps, plusieurs évolutions dont l’étape métallique (échange avec les métaux précieux, l’or ou l’argent...) pour devenir un billet de banque, et plus tard sous forme scripturale (écritures comptables ou bancaires dans les institutions financières) avec comme support,  les cartes de crédit, les chèques, les cartes de payement...

De la monnaie à la performance économique. Etant le nœud de l’économie,  la force d’une monnaie contribue pleinement à la performance économique. Par conséquent, cette contribution se joue au niveau des échanges internationaux. Ainsi, la faiblesse ou la force d’une monnaie par rapport à une autre, permet à tel ou tel pays de bénéficier plus ou de perdre des devises dans un échange. C’est le cas par exemple du franc cfa utilisé par le Bénin. Le principe parait bien simple. Si une société béninoise devrait acquérir des matériaux de construction en Europe, le taux de change (valeur d’échange d’1 Euro contre  1 Franc cfa) étant le suivant, 1 Euro égal à environ 650 fcfa, il lui faudra alors multiplier son budget par 650 pour pourvoir acheter sa marchandise. Ce qui démontre clairement de la dominance de la monnaie Euro sur le Franc cfa et témoigne  du pouvoir politique et financier des pays européens sur les pays utilisant le Franc cfa. Un constat qui motive même certains pays à se doter de leur propre monnaie, mais ils ne sont pas à l’abri du désastre. Car la mauvaise manipulation de la monnaie dans l’économie intérieure, peut conduire à l’inflation, un autre ennemi de la performance économique. A suivre…