La Nouvelle Tribune

La Malaisie, premier investisseur asiatique en Afrique devant la Chine et l’Inde

Espace membre

La Cnuced a révélé hier que la Malaisie (PIB 2011 : 278,6 milliards $, population 29,5 millions) est devenu en 2011 le premier investisseur asiatique en Afrique avec 19,3 milliards $ d’investissement devant la Chine qui totalisait 16 milliards $ et l’Inde 14 milliards $.

En 2011, les Malaisiens, bien que discrets, se classaient au 3eme rang mondial des investisseurs étrangers en Afrique, derrière la France et les Etats-Unis, mais devant la Chine et l'Inde.

Les investissements directs de Kuala Lumpur dans le monde ont ainsi plus que quintuplé ces dix dernières années pour atteindre 106 milliards de dollars à la fin 2011.

Lire aussi : Investissements en Afrique : passe d'armes entre la France et la Chine

Ce rapport présenté en prélude du 5eme sommet des BRICS qui se tient actuellement à Durban (Afrique du Sud) a aussi indiqué que les investissements directs étrangers vers les 5 principaux pays émergents ont atteint 263 milliards $ soit 20% du total des investissements directs mondiaux contre 6% il y a 10 ans.

« Au cours de ces dix dernières, les BRICS ont émergé comme des acteurs majeurs de l'investissement mondial », a expliqué James Zhan, directeur de la division de l'investissement à la CNUCED. Quant aux pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), ils ont investit 126 milliards $ à l’étranger dont 29 milliards $ dans les pays du sud.