La Nouvelle Tribune

Le Burkina Faso va produire du zinc dès Janvier 2013

Espace membre

La mine de zinc de Perkoa, l’une des plus grandes réserves d’Afrique, démarrera sa production en janvier 2013, a-t-on appris vendredi auprès du ministère en charge des Mines, à la faveur des 5emes journées de la promotion minière, PROMIN, qu’organise le Burkina Faso.

Située à 120 km de la capitaleOuagadougou, lamine de zinc de Perkoa qui a une durée de vie de 15 ans, produira deux concentrés au lieu d’un concentré initialement prévu :un en zinc ( 85% )et un en plomb-argent ( 15% ).

Avec des réserves estimées à 6 millions de tonnes de minerai, la mine de zinc de Perkoa permettra au Burkina Faso d’être parmi les rares pays africains producteurs de zinc et générera pour l’Etat, d’importantes recettes de l’ordre de 130 milliards de francs CFA.

Le coût total des investissements réalisés se chiffre à 85 milliards de francs CFA.

Glencore International, actionnaire majoritaire du projet ( 50,1 % ) devant la compagnie australienne Blackthorne ( 39,9% ) et l’Etat burkinabé ( 10% ), a émis la proposition d’exploiter simultanément de l’argent et du plomb, des minerais dont regorge également la mine de zinc de Perkoa.

Pour ce faire, un investissement supplémentaire de 17,5 milliards de francs CFA a été réalisé.

Ainsi, dans le cadre de cette expansion, la capacité annuelle d’extraction de la mine augmenterait de 40% pour atteindre un million de tonnes de minerai.