La Nouvelle Tribune

Célébration en différé JIF: La Jci Cotonou Aurore rend hommage à ses amazones

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

Dix jours après la date retenue par la communauté internationale, la Jeune chambre internationale (Jci) Cotonou Aurore, a choisi de célébrer les vaillantes amazones qui ne cessent d’œuvrer pour apporter des changements positifs au sein de leur communauté, samedi 18 mars 2017 à la bourse du travail à Cotonou. 

Pilotée cette année par Sylvia Adounvo, la 3è édition du projet portant célébration de la Journée internationale de la femme à la Jci Cotonou Aurore, a été exécutée samedi dernier. Vêtues de beaux habits et de belles parures, les femmes de ce démembrement de la Jci Bénin, se sont retrouvées avec leurs aînées pour un moment de convivialité et de réflexions, axées selon la présidente de la Jci Cotonou Aurore, Raihanath Gbadamassi, sur la contribution de la jeune génération de femmes à la construction d’une meilleure société, pour l’atteinte des Objectifs du développement durable (Odd).

Elle a souhaité que cette célébration soit pour la jeune génération de femmes de la Jci Bénin une occasion pour se redonner confiance et espoir, pour prendre conscience des potentialités, des capacités et de l’ingéniosité de la femme. Ainsi, elle compte sur l’engagement et la disponibilité des six femmes du Comité directeur national de la Jci, des sept présidentes des organisations locales sœurs, sur les femmes des comités directeurs locaux, et sur toutes les femmes de la Jci Bénin, pour chaque jour servir encore plus la communauté.

Pour Christian Houétchénou, parrain du mandat 2017 de la Jci Cotonou Aurore, les femmes sont taxées de tous les noms par la société, mais elles sont le sel et la lumière du monde. Il a estimé que le combat de la vie est le combat des femmes. Mais, de plus en plus, elles laissent leurs places aux hommes. C’est pourquoi, il exhorte les femmes à se mettre résolument au travail.


Cette célébration a été ponctuée par plusieurs communications et un concours d’art culinaire. D’anciennes présidentes et autres femmes qui ont occupé ou occupent toujours de hautes fonctions à la Jci Bénin, ou ses organisations locales, ont été distinguées, de même que la marraine de la manifestation Odile Athanaso, ministre de l’enseignement supérieur