La Nouvelle Tribune

Mauvais accueil dans les agences de La Poste du Bénin: la thérapie de choc de Jonas Gbènaméto

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

Les clients de la Poste du Bénin SA n’ont plus de souci à se faire, notamment en ce qui concerne le mauvais accueil dans les agences commerciales. Suite aux premiers résultats d’enquêtes en cours et qui ont révélé de mauvais comportements aux guichets en matière d’accueil, le directeur général Jonas Gbènaméto, a entamé une campagne pour corriger au plus tôt, le tir.

« Le client est roi ». Cet adage populaire est pour le directeur général de la Poste du Bénin, Jonas Gbènaméto, un credo. Face aux mauvais accueils réservés par certains agents de La Poste du Bénin aux clients, le Dg Gbènaméto, loin de s’enfoncer dans la ritournelle d’une bureaucratie cossue, a en effet sorti l’artillerie lourde pour corriger le tir en vue de donner totale satisfaction aux clients de l’institution postale.

Le démarrage la semaine dernière de la restitution des différentes enquêtes de clients espions, organisées dans l’entreprise par un cabinet d’audit indépendant, en dit suffisamment long.

Il s’agit d’une opération qui vise à corriger totalement les mauvaises habitudes des agents, qui devront désormais être prêts à mieux servir à tout instant les clients. Et c’est au pas de charge que le Dg Gbènaméto, entouré de ses collaborateurs, est en train de parcourir monts et vallées pour la mise en œuvre de cette campagne de restitution à l’endroit des acteurs principaux du réseau postal, répartis sur l’ensemble du territoire national.

« Nous sommes en quête de conditionnalités permettant d’être à l’écoute des clients. Nous avons l’obligation d’améliorer nos méthodes et le dispositif de contrôle pour que chacun sache qu’il est dans le champ des services de contrôle, en vue de donner le meilleur de lui-même ». C’était en face du personnel des agences de Cotonou et environs, dans la salle de conférence de la Direction générale pleine comme un œuf. « Face à la concurrence agressive et meurtrière », M. Jonas Gbènaméto semble avoir trouvé la thérapie de choc : « La Poste doit se surpasser. La récréation est terminée », a-t-il indiqué urbi et orbi.

A en croire M. Arnaud Badedji, Chef Section Qualité et Sécurité Postale qui a eu la charge de procéder à la restitution citée supra, des clients espions munis de caméras ont été envoyés dans les agences postales.

Au nombre des problèmes relevés, on peut citer entre autres, la mauvaise qualité de l’accueil, le long délai d’attente par endroits, les coupures d’électricité, sans oublier les difficultés de connexion. Un chapelet d’insuffisances qui n’aura pas laissé indifférent le Directeur général. Sans langue de bois, M. Jonas Gbènaméto, apportant des réponses aux différents problèmes soulevés, annonce les perspectives de création de nouvelles agences pour mieux servir la clientèle. Aussi, a-t-il fait part du prochain déploiement des fibres optiques à haut débit par l’Etat, pour pallier les problèmes de connexion.

En ce qui concerne les réponses curatives liées aux comportements plutôt déplorables de certains agents des guichets en matière d’accueil comme l’indique le reportage des clients espions, Jonas Gbènaméto n’y va pas de mains mortes. Après l’étape de sensibilisation, il prévient sans détours que les mesures disciplinaires seront désormais prises pour sanctionner  les agents qui accueilleront mal les clients.

En clair, c’est la fin d’une époque et le début d’une nouvelle ère, sous le magistère de M. Jonas Gbènaméto