La Nouvelle Tribune

Le Brmn forme sur l’analyse des risques industriels d’évaluation

Espace membre

Le Bureau de restructuration et de mise à niveau (Brmn) organise depuis hier, mardi 29 novembre 2016 à Cotonou, un atelier de formation des gestionnaires de crédit sur la maitrise de la méthodologie de l’analyse des risques industriels d’évaluation .Ce séminaire est prévu pour durer trois jours.

Après la première expérience du 8 au 10 décembre 2015, le Bureau de restructuration et de mise à niveau (Brmn) réédite la formation des gestionnaires de crédit sur la maitrise de la méthodologie de l’analyse des risques industriels d’évaluation. Elle s'est ouverte ce mardi 29 novembre 2016 à l’hôtel Azalaï de Cotonou et permettra en trois jours, d’approfondir les connaissances des participants sur l’analyse des risques industriels d’évaluation. La non maitrise de la méthodologie d’analyse constitue aux dires du Directeur général du Brmn, Airy Tonato, l’une des entraves au Programme de restructuration et de mise à niveau (Prmn). Pour mémoire, il a rappelé à l’ouverture de l’atelier hier, que l’organisation de cet atelier en 2015 a été suscitée par les difficultés que rencontre ce Programme à obtenir des financements pour des entreprises auprès des banques. Le diagnostic de ces difficultés à l’en croire, a révélé non pas un manque de fonds mais plutôt la non maitrise de l’analyse des risques industriels d’évaluation. D’où la nécessité pour le Brmn d’aguerrir les gestionnaires de crédit au sein des institutions bancaires sans lesquelles le Prmn ne peut connaître de succès.

A cet atelier donc, indique le Dg/Brmn, il est question de mettre à leur disposition des outils performants pour les amener à mieux apprécier les dossiers pour lesquels le Brmn sollicite leur appui financier au profit des entreprises. C’est un domaine spécifique qui fait appel à des connaissances particulières autres que celles d’ordre général d’analyse des risques commerciaux par exemple, selon le représentant au Bénin du cabinet Finance sans frontière, François Kougni. En d’autres termes, il faut avoir une méthode claire et de la transparence en matière d’analyse des risques industriels d’évaluation, dira le formateur Nader Trigui, un expert tunisien dans le domaine. A ses dires, c’est le défi qu’il devra relever pendant ces trois jours. Mais au-delà, le Dg/Brmn invite les participants à être des relais de cette formation auprès de leurs collègues et confrères. Dans le même sens, le représentant au Bénin du cabinet Finance sans frontière plaide pour que leur structure respective accepte un suivi de la part du formateur. Tout ceci concourt au développement de la compétitivité et à la relance de la production industrielle au Bénin visés par le Prmn