La Nouvelle Tribune

Bénin : Mtn discute avec les associations de consommateurs pour mieux faire

Espace membre

Les responsables du réseau Gsm Mtn au Bénin ont rencontré hier à Cotonou, les associations de consommateurs autour des plaintes de la clientèle et des solutions pour une meilleure qualité de service.

Quelles sont les préoccupations des clients de Mtn Bénin et quelles sont les approches de solutions? C’est ce sur quoi l’équipe de cette entreprise Gsm a échangé avec les associations de consommateurs du Bénin hier, lundi 28 novembre 2016 à l’hôtel Novotel de Cotonou. «Ce n’est pas un exercice ponctuel ; c’est un exercice que nous faisons chaque trimestre pour nous asseoir avec toutes les associations de consommateurs pour écouter ce que nos clients pensent de nous» informe le Directeur expérience et service client, Serge Soglo dans sa déclaration à la presse. Il ajoute, «cela nous permet d’avoir un feed-back du marché de manière plus élaborée et de discuter aussi avec eux, des défis qu’on rencontre par rapport à notre ambition d’offrir de meilleurs services à nos consommateurs.» A ses dires, pour ce lundi, les deux parties ont discuté sur la qualité du réseau, les localités où il y a encore d’opportunité de couverture de réseau, les obstacles que rencontre l’opérateur dans certaines localités où des populations s’opposent à l’installation de site, les problèmes et les efforts par rapport à l’obtention de la facturation détaillée sur votre consommation, l’obtention de la fibre optique, etc.

Pour sa part, le Président de la voix des consommateurs, Robin Accrombessi, informe que les discussions devraient  se poursuivre pour aider le consommateur à moindre perdre ses crédits en l’éduquant à maîtriser de la gestion de son Smartphone mais aussi en mettant de la transparence dans la facturation. Ceci dit-il, «pour que chaque consommateur, lorsqu’il consomme les services de Mtn jusqu’à la fin du moi, il puisse avoir l’historique des appels». En effet, pour lui, «en réclamant l’historique des appels, le consommateur peut avoir un meilleur suivi de la gestion de ses crédits et s’il s’avère que c’est Mtn qui a connu des dysfonctionnements, il-Mtn- va pouvoir restituer ce que le consommateur aurait perdu». Mais pour que cette pratique soit effective, Robin Accrombessi invite les consommateurs à rester solidaires des mouvements de défense de leurs droits en suivant les mots d’ordre des associations. «Si nous voulons être forts pour forcer le respect des opérateurs, cela ne dépendra que du citoyen consommateur à la base» sensibilise-t-il