La Nouvelle Tribune

Carnet noir: Le monde musical endeuillé

Espace membre

La famille des artistes et musiciens du Bénin est une nouvelle fois en pleurs. Après le récent départ pour l’au-delà de Bayo Agonglo, elle vient de perdre un autre de ses membres.

Il s’agit de Sophie Edia. La première femme artiste chanteuse du Bénin, notamment en ce qui concerne la musique moderne s’est éteinte. Elle a rendu l’âme dans la nuit d’hier, vendredi à ce samedi 5 décembre 2015. La première femme chanteuse de musique moderne est décédée des suites d’une longue maladie qui la rongeait. On se rappelle qu’elle avait été très malade, il y a quelques mois. Cette maladie avait mobilisé plusieurs autorités qui ont apporté leur soutien et assistance à l’artiste chanteuse. On se souvient de l’assistance du maire de la commune de Bohicon, Luc Sètondji Atrokpo du ministère de la culture via sa direction en charge de la culture. Mais cette assistance semble n’avoir pas suffit pour maintenir en vie, du moins, pendant longtemps Sophie Edia.

La Rédaction de la Nouvelle Tribune présente ses sincères condoléances à la famille de l’artiste et à tous les mélomanes.