La Nouvelle Tribune

Sans salaire, les travailleurs de la Sodeco réclament 29,5 milliards à la Sonapra

Espace membre

Privés de salaires du fait de l’asphyxie de leur société par le refus de la Sonapra de payer les dettes accumulés lors des trois dernières campagnes cotonnières, les travailleurs de la Sodeco ont animé ce mercredi 2 décembre à la Bourse du travail de Cotonou, un point de presse pour réclamer plus de 29 milliards FCFA  dus à leur société.

La Société pour le développement du coton (Sodeco) est en cessation de payement vis-à-vis de ses employés. Et ce, du fait de l’Etat béninois. En effet, en plus de la réquisition de ses usines par le gouvernement du président Boni Yayi depuis quelques campagnes cotonnières, la Sodeco est  financièrement asphyxiée. Durant les trois dernières campagnes cotonnières à savoir les campagnes 2012-2013, 2013-2014 et 2014-2015, l’Etat par le biais de la Société nationale de promotion agricole a accumulé une dette d’un peu plus de 29 milliards FCFA, précisément 29.304.425.709 FCFA vis-à-vis de la Sodeco. Selon des détails fournis par le Syndicat libre de travailleurs de la Sodeco lors du point de presse de ce mercredi 2 décembre, ces 29,5 milliards FCFA représentent les frais de  stockage,  de déclaration de campagne et de prestation d'égrenage de coton graine sur les trois dernières campagnes cotonnières.

Le payement exigé

C’est cette accumulation de dettes qui, à  en croire nos sources, est à l’origine de la cessation de payement de la Sodeco vis-à-vis des travailleurs. Ces derniers, réunis ce mercredi 2 décembre 2015 à la Bourse du travail à Cotonou pour s’insurger contre les déclarations invitant à l’étatisation de la Sodeco. Par la même occasion, ils ont dénoncé la politique assassine de l’Etat, laquelle politique consiste à l’étouffement de la Sodeco par l’accumulation de lourdes ardoises financières. Lors de leur point de presse, les travailleurs de la Sodeco, à bout de souffle parce que sans salaire, ont par la voix de leur responsable syndical exigé du directeur général de la Sonapra, et partant, du gouvernement, le paiement des 29,5 milliards FCFA dus à la Sodeco. Ceci, afin que leur employeur puisse payer leur salaire.