La Nouvelle Tribune

Les députés adoptent trois dossiers de ratification

Espace membre

L’examen du rapport relatif au projet de loi portant autorisation de ratification et /ou d’adhésion des conventions, accords et protocoles de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la Science et la culture (UNESCO), l’examen du rapport relatif au projet de loi portant autorisation de ratification de la convention constitutive de l’agence internationale des énergies renouvelables et l’ examen du rapport relatif au projet de loi portant autorisation de ratification de la convention de Dakar révisée sur l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), adoptée à Ouagadougou (Burkina Faso) et signée à Libreville (Gabon), le 28 avril 2010. Tels sont les points inscrits à l’ordre du jour de la plénière du mardi dernier au parlement. Tous les trois dossiers ont été adoptés à l’unanimité des députés. en ce qui concerne le premier dossier étudié concernant l’examen du rapport relatif au projet de loi portant autorisation de ratification de la convention constitutive de l’agence internationale des énergies renouvelables, le rapport présenté indique que 75 pays au total y compris le Bénin ont signé les statuts de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables encore appelé IRENA, le 26 janvier 2009 à Bonn (Allemagne) afin d’assurer la sécurité énergétique. Le rapport présenté indique également que notre pays dépend des grands voisins comme le Nigéria, le Togo et le Ghana en matière énergétique. Ainsi, une alternative prometteuse s’impose au Bénin afin de permettre l’autonomie énergétique du Bénin. D’où la ratification de cette loi. Le second dossier en étude est le rapport relatif au projet de loi portant autorisation de ratification de la convention de Dakar révisée sur l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), adoptée à Ouagadougou (Burkina Faso) et signée à Libreville (Gabon), le 28 avril 2010. Par rapport à ce dossier, la Convention de Dakar révisée comprend 29 articles et les nouveaux textes de l’Asecna. Les députés ont posé des questions relatives à certaines irrégularités ayant rapport au domaine de l’Asecna, le fonctionnement de l’Asecna et la faible représentativité des béninois dans les organisations internationales comme l’Asecna. Le ministre des travaux publics a essayé de donner des éléments de réponses avant d’apporter des clarifications à propos de la construction de l’aéroport de Glodjigbé et l’achèvement de l’aéroport de Tourou.