La Nouvelle Tribune

Budget de l’Etat et dossier des 633 agents de la Sbee

Espace membre

Les députés interpellent le gouvernement
Malgré la baisse de performance au parlement depuis l'ouverture de la présente session ordinaire, certains députés essayent toutefois de jouer individuellement leur partition par rapport à leur mission constitutionnelle. C'est ainsi que le député du parti du renouveau démocratique (Prd) Ismaël  Tidjani Serpos a adressé le 02 juin dernier une question d'actualité au gouvernement. A travers cette question, le député Prd demande au  gouvernement de faire connaitre à la représentation nationale ses projections en ce qui concerne les grandes orientations qu'il envisage donner au  budget exercice 2009.

De même, l'honorable Serpos demande de préciser le point d'exécution à mi-parcours du budget 2008 en recettes et en dépenses, le point de la trésorerie nationale et des dettes publiques, le point d'exécution des projets d'infrastructures routières, immobilières,  scolaires et autres. Autant d'autres clarifications ont été exigées par le député, tels que le point de la mise en oeuvre du micro crédit aux plus pauvres en donnant la liste des organismes chargés de leurs mises en place, départements par départements, le nombre de bénéficiaires, l'impact réel de ce projet sur la réduction de la pauvreté. De nombreuses autres précisions ont été demandées, notamment le point de la mise en valeur de la vallée de l'ouémé,  les projets ananas et palmier à huile, les fonds générés par l'escorte de véhicules d'occasion et la destination de ces fonds, la mise en oeuvre de  l'engagement pris par le chef de l'Etat de faire bitumer la route Allada-Ouidah via Tori-Bossito d'ici fin 2008, la chèreté de la vie et l'envolée des prix  des produits de première nécessité, la spéculation sur le prix du ciment. C'est dire que des sueurs froides attendent les représentants du  gouvernement qui viendront plancher à l'hémicycle. En espérant que le gouvernement ne posera pas de lapin aux députés comme les précédentes  séances plénières.

Le dossier des 633 agents de la Sbee

Les députés  se sont saisis de ce dossier de licenciement après tant d'efforts fournis par ces agents pour se faire entendre. L'initiative émane du député Ismaël Tidjani Serpos du Prd qui a introduit le 03 juin 2008 une question orale avec débats pour interpeller le gouvernement sur cette affaire qui perdure. Ce demande au gouvernement de faire connaître à la représentation nationale le sort réservé à tous  ces agents appelés " prestataires ", licenciés sur un effectif total du personnel de la nouvelle société d'Etat estimé à 1766. La plupart de ces contractuels, à en croire l'auteur de la question, étaient en service dans l'entreprise depuis 5 à 10 ans et font subitement l'objet de licenciement avec des implications au plan social, économique et au plan de la qualité des prestations de la Sbee. Le député demande par ailleurs au gouvernement de préciser les  fondements économiques et juridiques de tels licenciements de masse et les dispositions prises par la société pour que les droits de ces travailleurs  soient sauvegardés et la qualité des services aux consommateurs de la Sbee soit assurée. Face à la question posée par le député, le gouvernement doit  porter des gans pour faire face à leurs préoccupations. Puisque les députés menacent déjà de rendre gorge au gouvernement sur ce  dossier.

Ismail Kèko