La Nouvelle Tribune

Réalisation d’infrastructures : Atao Soufiano inaugure un marché à Bonou

Espace membre

Un marché de quatre hangars avec quatre latrines et un parc aménagé pour les véhicules dont la réalisation a été entièrement financé par la chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib). Ce joyau implanté dans l’arrondissement d’Atchonsa à Bonou fait aujourd’hui la fierté de toute la population de cette commune. En effet, Atchonsa était le seul arrondissement qui n’a pas encore bénéficié d’un marché, mais aujourd’hui c’est chose faite grâce à la volonté personnelle du président de la Ccib Atao Soufiano qui, a lui-même fait le déplacement de Bonou le samedi dernier, pour procéder à l’inauguration de ce marché en présence du maire de Bonou Isidore Zinsou et en présence des élus consulaires et des responsables communaux de Bonou. Après les mots de remerciement du chef d’arrondissement d’Atchonsa François Kakpo, ce fut le tour du maire Isidore Zinsou de préciser que ceci est la volonté d’un homme qui a su qu’il faut promouvoir l’économie rurale. Et pour cela, il faut construire des marchés. « Quand on cultive, il faut un marché pour écouler ses produits. Atao Soufiano sait qu’à Bonou, on produit du haricot, de la patate douce, nous sommes un peuple de pêcheur et nous faisons aussi de l’artisanat » a déclaré le maire de Bonou avant de rappeler la vision du président de la Ccib. Prenant la parole, Atao Soufiano a remercié d’entrée le chef de l’Etat qui a instruit son institution de faire la promotion le secteur économique à travers la construction de marchés. Selon lui, après avoir bâti un peu partout des infrastructures, à Parakou, Dassa-Zounmè, Djougou, Lokossa, Kandi, voici le tour de Bonou de bénéficier de la construction d’un marché de quatre hangars avec quatre latrines de normes internationale avec un nouveau design portant la griffe de la Ccib. Pour finir, il a remercié les populations de Bonou pour avoir fait nombreux le déplacement. Après la coupure symbolique du ruban, la visite des hangars et des latrines a été faite après les prières d’un sage du village.