La Nouvelle Tribune

Pèlerinage à la Mecque : les propositions du député Yacoubou Malèhossou au gouvernement

Espace membre

Le gouvernement représenté par le ministre chargé des relations avec les institutions, Safiatou Bassabi, était hier face aux députés à l’hémicycle dans le cadre des réponses aux préoccupations des députés. En effet, à travers une question d’actualité sur la mauvaise organisation du pèlerinage à la Mecque, une quinzaine de députés ont posé des questions au gouvernement, notamment. Mais le député Yacoubou Malèhossou qui est un musulman et connaissant le système des convoyages et les difficultés rencontrées, aurait effectué le voyage de cette année à la Mecque. Pour lui, le ministre chargé des relations avec les institutions n’est pas rentré dans le détail des faits. Sur invitation du roi d’Arabie Saoudite, 41 organisateurs étaient présents et chacun a posé ses problèmes. Des propositions idoines en ont découlé et ce député a introduit une proposition au gouvernement qui pourrait régler beaucoup de choses et de dysfonctionnements (lire la proposition). « Pour une bonne organisation du pèlerinage au Bénin, il faut que l’Etat prenne ses responsabilités en mettant en place une structure forte et bien structurée, celui qui doit être à la tête de cette organisation doit être un connaisseur du milieu arabe saoudien et ayant fait ses preuves dans le domaine», a-t-il conclut. Afin de répondre aux préoccupations des députés, le ministre chargé des relations avec les institutions a tenté de donner quelques éléments de réponses par rapport à l’organisation bâclée du hadj au Bénin. Selon le ministre Safiatou Bassabi, le Bénin est le seul Etat au monde qui fait des préfinancements pour payer l’avionneur afin de réserver l’avion pour les pèlerins. «C’est ce que le gouvernement béninois fait, même cette année, il l’a fait, il a payé plus du milliard de f cfa de caution pour le pèlerinage de 2011». Mais à en croire ses propos, ce serait les dysfonctionnements au niveau de l’avionneur même qui ont occasionné tous ces désagréments. Toutefois, elle rassure que pour l’avenir, le gouvernement a déjà pris ses responsabilités et il serait rentré en pourparler avec une compagnie qui a déjà des lignes directes de l’Arabie Saoudite. Les contrats et les conventions seraient signés, pour que plus jamais ça le peuple béninois ne vive ce drame qu’il a connu au Bénin.

La composition de l’équipe nommée par le gouvernement

composé des cadres émérites des ministères suivants:

1-Un cadre du ministère en charge de l’Intérieur de la Sécurité

Publique et des Cultes.

2- Un cadre du ministère en charge des Affaires Etrangères

3-Un cadre du ministère en charge des Transports

4-Un cadre du ministère en charge de la Santé

5-Un cadre du ministère en charge des Finances et de l’Economie.

6- Un représentant du Réseau des Musulmans députés et fonctionnaires

Parlementaires du Bénin.

7- Un cadre de la Présidence

8-Un représentant de l’UIB (Union Islamique du Bénin)

9- Un représentant des convoyeurs

10- Un interprète

11-Le Directeur Général de l’ANAC

Pour commencer,

il faut procéder comme suit:

1-Réduire le nombre des convoyeurs à raison de 200 par groupe de convoyeurs.

2- Le pèlerinage suivant doit commencer dès la fin du pèlerinage

précédent. Dès le 1er Février 2012. la structure doit commencer à

lancer des communiqués dans tous les organes de presse du pays

annonçant un montant provisoire à verser dans un compte ouvert dans une des banques de la place, pour ce but en précisant la fin de

l’opération (par exemple jusqu’au 1er Aout 2012).

Tout candidat qui viendra déposer de l’argent le 2 Aout 2012 ne sera

plus accepté pour le pèlerinage 2012 mais pour celui de 2013 comme

ailleurs, dans d’autres pays africains.

Il importe de choisir une compagnie sérieuse et crédible, ayant les

moyens matériels et humains, avec une expérience prouvée dans le

transport des pèlerins pour le Hadj.

Il est souhaitable que la compagnie choisie ait une représentation

directe sur le territoire national par exemple: air France/ RAM/

ETHIOPIAN/ Airlines qui font plusieurs vols en direction de Djeddah 5

fois par semaine.

Mais il est prudent de choisir une seule compagnie aérienne et non

plusieurs compagnies à la fois, car cela comporte d’énormes risques.

En effet, lorsque l’une d’elles connait des retards dans son

programme ou est défaillante, ceci entraine systématiquement des

perturbations voir un blocage chez celle qui exécute normalement son programme. L’équipe nommée par le gouvernement pourrait demander directement à

deux ou trois compagnies répondant aux critères énumérés dans ledit document de faire des propositions ou offres dont l’une d’elles sera retenue.

3-Le montant versé par un pèlerin couvrira les charges suivantes :

a-frais d’établissement de passeport

b-frais de vaccination

c-frais de billets d’avion aller-retour

e-frais d’hébergements à Médine et à la Mecque.

d- frais de transport interne en Arabie Saoudite

f-frais de séjour à Mina et Arafat.

g-frais de 2 uniformes

h-frais de tenue de sacralisation

i- f rais de 2 valises de 25kg et 1 sac de 15 kg et une ceinture et

d’autres colis d’entretiens.

j- frais de restauration

k-frais d’une bête pour le sacrifice à Mina.

 

4- En procédant ainsi l’Etat n’aura plus besoin d’avancer des fonds

pour garantir les avions.

5- La durée du pèlerinage ne doit pas dépasser 20 à 25 jours.

6- Pour la première expérience, il ne faut pas s’attendre à atteindre

les 3500 pèlerins habituels, on peut commencer avec 2000 pèlerins.

7- Hébergement: Les pèlerins béninois doivent être logés ensemble

dans un même quartier à la Mecque, Médine, Arafat et Mina.

8- Restauration: Les pèlerins béninois peuvent être pris en charge

par un service traiteur béninois durant leurs séjours à Médine et à

la Mecque comme d’autres pays le font, le service est plus garanti

avec beaucoup d’amélioration dans les campagnes à Mina et à Arafat.

9- La nécessité d’engager une centaine d’encadreurs parmi lesquels on peut recruter des étudiants béninois à Riyad, Médine et à la Mecque pour réduire les frais.

10- La nécessité de la recherche d’un bon partenaire en Arabie

Saoudite pour faciliter les taches.

11- L’Etat doit interdire à tous les Béninois détenteurs des

passeports béninois de voyager par autres voies que le Bénin et

qu’aucune autre organisation parallèle ne sera plus faite en dehors de celle installée par l’Etat.

En somme, voilà ce qu’il faut pour une organisation parfaite d’un

pèlerinage à la Mecque selon la volonté des autorités saoudiennes. Car ce qui doit préoccuper l’Etat béninois, est la sécurité de ses

citoyens.