La Nouvelle Tribune

Clôture officielle du 10ème sommet de la Cen-Sad

Espace membre

Yayi se perd dans les feuilles de son discours !
Un fait inhabituel s’est produit hier après-midi  au centre international des conférences de Cotonou à l’occasion de la cérémonie de clôture du 10ième Sommet des Leaders et chefs d’Etat de la Communauté des Etats sahelo-sahariens. Le président de la République du Bénin, Boni Yayi, président de séance a subitement manqué une partie de son discours solennel de clôture. Quelques feuilles dudit discours ont manqué sous ses yeux au moment où il prononçait son speech. Habile, il poursuit pendant quelques minutes dans l’improvisation et conclut certainement plus vite que prévu par son discours. C’est alors qu’il s’aperçoit qu’il avait des feuilles qui étaient tombées au sol à ses pieds et se mit à l’exprimer dans le micro encore ouvert. « Je ne savais pas, les feuilles étaient tombées » s’exclamait-il en direct dans le micro relayé par le centre de production et de diffusion télévisuel de l’Office de radio diffusion et de télévision du Bénin (Ortb) à travers  tout le Bénin et sur satellite. Très tôt, le guide de la révolution libyenne, assis juste à ses côtés, actionne sur le bouton du micro et le coupe, permettant ainsi de limiter les gaffes « présidentielles » auxquelles n’ont malheureusement veillé ni les membres du protocole ni l’aide de camp du président béninois pourtant présents à ses côtés.  Cette perte de file dans la lecture du discours du nouveau président en exercice de la Cen-Sad s’est rendue plus évidente avec la différence qui s’observe entre ce qu’ont enregistré directement les professionnels des médias et le texte du même discours qui leur a été distribué après la cérémonie. Ainsi, les extraits contenus sur les pages 6 et 7 de ce discours distribué ne se retrouvent sur aucun des supports sonores disponibles. A la place de ces extraits allant de « Madame et Messieurs les Leaders et Chefs d’Etat,  Madame et Messieurs les Chefs  de délégation, en honorant de votre présence nos assises (…) » à « (…) Vive la Communauté des Etats Sahelo-Sahariens !  Vive l’Union Africaine!  Je vous remercie. » on retrouve sur l’élément sonore les compliments que le président Yayi a dû improviser à l’endroit de son homologue libyen avant de conclure par une formule qu’il a dû improviser aussi, « Chers collègues, c’est en ces mots que je déclare clos les travaux de la 10ième session de la conférence des Leaders et Chefs d’Etat de la Communauté des Etats sahelo-sahariens(…) »

Ludovic D. Guédénon