La Nouvelle Tribune

Les honorables Agoua et Domingo rejoignent officiellement le camp Yayi

Espace membre

(Un pas politique significatif pour Boni Yayi) Edmond Agoua et Cyriaque Domingo, députés élus sur les listes de l’alliance politique de l’opposition, l’Union fait la Nation (l’Un) ont fait hier allégeance au Chef de l’Etat. Ils changent de facto leur famille politique et deviennent membres de la majorité présidentielle. C’est fait. Et sans surprise. Les honorables Edmond Agoua du Pdps et Cyriaque Domingo ont officiellement retourné leur veste politique. En audience hier au Palais de la Marina, ces honorables députés respectivement dans les 10ème et 18ème circonscriptions électorales ont témoigné leur soutien à Boni Yayi . « Nous avons déclaré au Chef de l’Etat que pour compter de maintenant nous sommes avec lui en matière politique et à partir de maintenant vous constaterez vous-même et le peuple béninois constatera que les choses ont changé en ce qui concerne nos comportement à l’assemblée nationale vis-à-vis du président de la république ». Ce sont là les propos d’Edmond Agoua à sa sortie d’audience. A Cyriaque Domingo de renchérir « Nous le soutenons parce qu’il comprend les problèmes des autres et de tout le monde. Je rejoins le Chef pour sa refondation. Je suis avec lui. C’est à l’assemblée que tout ce joue. Donc vous allez constater le changement dans les jours qui suivent (…) ».

Cette déclaration d’Edmond Agoua vient confirmer celle qu’il a faite il y a quelques semaines lorsqu’il rencontrait les populations de Ouèssè pour leur témoigner de sa gratitude pour avoir porté leur choix sur sa personne afin qu’il ne représente la 10ème circonscription électorale à l’Assemblée nationale. Membre de l’alliance de l’opposition l’Union fait la Nation (l’Un) Edmond Agoua a démissionné il y a quelques mois. A Ouèssè, il avait expliqué que son changement de camps politique est la volonté de ses électeurs qu’il ne voulait pas trahir. L’honorable Cyriaque Domingo a dans sa déclaration d’hier affirmé qu’il fume le calumet de la refondation à la demande de ses électeurs.

Il faut noter que les jours qui suivirent la démission d’Edmond Agoua de l’Union fait la Nation, votre journal avait dans un article d’analyse prédit que son homologue Domingo Cyriaque et lui feraient allégeance à Boni Yayi.

Un pas politique de plus pour Boni Yayi !

Avec le changement de camp d’Edmond Agoua et Cyriaque Domingo, la mouvance parlementaire s’agrandit tandis que l’opposition parlementaire s’amincit. Après le revirement politique de la Renaissance du Bénin (Rb), l’allégeance des honorables Houdé et Gnigla et maintenant la transhumance d’Agoua et Domingo, l’opposition parlementaire devient de plus en plus squelettique. Le départ de ces deux derniers de l’Un vers la majorité présidentielle constitue un pas politique en avant pour Boni Yayi qui voit du coup la majorité dont il dispose à l’Assemblée nationale se conforter davantage. Et selon les calculs par certains analystes politiques, le président de la république vient de franchir le cap des trois quart (3/4) des députés. Le quota qu’il lui faut à l’Assemblée nationale pour faire passer, selon la constitution, le projet de révision constitutionnelle.