La Nouvelle Tribune

10ème sommet de la Cen –Sad

Espace membre

Sept Chefs d’Etat et  plusieurss chefs de délégations à Cotonou depuis hier
Dans le cadre du 10ème sommet de la Communauté des Etats Sahélo-sahariens (Cen-sad), les Chefs d’Etat de certains  pays membres ont effectué  pour la plupart  leur déplacement sur la capitale économique du Bénin ce lundi. D’autres pays par contre sont représentés par des délégations ministérielles.

L’aéroport international Bernardin Cardinal Gantin a connu une activité des plus intenses dans la soirée d’hier. Plusieurs avions ont atterri sur le tarmac agrandi pour le 10ème sommet de la Communauté Cen-sad. A bord de ces avions, il y avait les différentes délégations présidentielles et ministérielles venues participer aux assises de Cotonou. Au nombre des présidents qui ont débarqué hier, on note l’arrivée du président mauritanien Sidi Ould Abder Ali, celle de Blaise Compaoré du Burkina Faso, de Bernardo Joao Nino Vieyra de la Guinée Bissau, de Laurent Gbagbo de la Côte d’Ivoire et Amadou Toumani Touré du Mali. Il faut signaler que ces derniers ont été précédés par le président centrafricain, le général François Bozizé venu depuis le samedi 14 juin  et le Guide de la Grande Jamahiriya arrivé dimanche après-midi. D’autres présidents sont cependant annoncés pour la journée de ce mardi 17 juin. C’est le cas du Chef d’Etat nigérian, U’maru Yaradua. Dans le même temps, d’autres délégations conduites par des ministres sont à Cotonou pour représenter leurs présidents empêchés. Il s’agit du président Soudanais, Omar Béchir qui est représenté par son ministre des affaires étrangères, du président tunisien Zin El Abidin Ben Ali représenté par son premier ministre, Mohamed Galuchi, du Souverain Chérifien, Mohamed VI représenté par son premier ministre Abbas El Fassi. L’autre personnalité qui a foulé le sol béninois dans le cadre du présent sommet est le président de la Commission  africaine, le Gabonais Jean Ping. La dernière ligne droite du 10ème sommet de la Cen-Sad  est ainsi abordée. Pendant deux jours, ces délégations vont se pencher sur les questions sécuritaires et sur la crise alimentaire qui sévit actuellement dans la sous région.

Benoît  Mètonou