La Nouvelle Tribune

Déclaration de Moïse Kérékou : «Kadhafi est mort en héros »

Espace membre

Le Guide est mort en héros. Il a combattu depuis 1969, l’oppression, le colonialisme et l’injustice. Les évènements de ces derniers mois en Libye ont confirmé sa conviction et sa détermination légendaires. Hier il est mort l’arme au poing dans sa ville natale. C’est une mort digne, digne d’un héro. L’Afrique a perdu un digne fils, un combattant et un défenseur des droits des peuples Africains. L’Afrique regrettera sous peu Khadafi.

Je ressens un regret mêlé à une joie profonde et une inspiration indescriptible car cette mort signifie victoire pour l’Afrique. Ghadafi même – j’en suis certain - rêvait d’une telle mort ; quoi de plus grand que de quitter ce monde les armes aux mains pour un idéal qu’on défend et qu’on a défendu jusqu’au bout. Ghadafi aurait pu fuir, mais il ne l’a pas fait. Pourquoi ? Parce que ce combat, il le vivait constamment en esprit. Il l’a d’ailleurs gagné déjà en esprit. Sa mort signifie la libération du peuple Africain. Ghadafi s’est donné aux peuples africains par sa philosophie et son combat. Avec sa mort, il apposé le signe et le sceau de sa conviction sur son œuvre combien grande et noble. Ghadafi a vaincu l’ennemi.

Il restera toujours un Guide dans la mémoire collective des Africains.