La Nouvelle Tribune

Modification du code de pension : des mesures visant des mourants au seuil de la retraite

Espace membre

La confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) rejette toutes les mesures qui aggravent la misère des travailleurs, parlant notamment des décisions issues des travaux de la commission d’élaboration de l’avant projet de la loi portant modification du code des pensions civiles et militaires tenus à Bohicon dans la première quinzaine de ce mois. «Non au suicide collectif des fonctionnaires à la retraite. Non à l’épuisement des travailleurs à la tâche jusqu’à 62 ans », a souligné la confédération dans son dernier bulletin d’information. En effet, au cours des travaux préparatoires à la modification de la loi 86014 sur le code de pension à la retraite plusieurs questions ont été mises en débats. Notamment l’ancienneté de trente ans pour prévaloir et jouir de la pension de retraite sera supprimée, le droit de pension à la retraite sera constaté dans les conditions ci-après : 62 ans pour la catégorie B et pour les catégories C, D et E, 58 ans d’âge. Les agents de l’Etat qui voudraient aller à la retraite par anticipation peuvent le faire à partir de 55 ans. Mais, ces derniers doivent supporter sur leur pension une pénalité de 2% par année d’anticipation avec un minimum de 10%.

Les questions débattues font état de ce que la pension de retraite sera désormais basée sur la moyenne des traitements indiciaires des cinq dernières années et non sur la base du dernier salaire perçu avant la retraite. Entre autres, les revalorisations du salaire effectué après l’obtention de la retraite seront amputées de 20% pour tous les retraités et la cotisation pour la passion de retraite sera désormais de 10% pour les agents et 25% pour l’Etat. La Cstb conclut sur la base des questions objets des débats que l’Etat à travers la mise sur pied de cette commission rend les travailleurs responsables de la mauvaise gestion du fonds national de retraite. Et pour cela, elle rejette les mesures prises. Pour la confédération, les mesures viseraient à vider les travailleurs de toute leur énergie pour n’avoir que de mourants au seuil de la retraite.