La Nouvelle Tribune

Centre multimédia communautaire à Porto-Novo : encore un éléphant blanc du gouvernement?

Espace membre

La construction d’un centre multimédia communautaire est annoncée en grandes pompes par le gouvernement de la refondation dans la ville de Porto-Novo. Ce qui permettra aux populations de cette ville de se familiariser avec les technologies de l’information et de la communication (Tic). La pose de première pierre pour la construction de cette infrastructure a été faite le weekend dernier à la maison des jeunes et loisirs de Djègan-Kpèvi de façon folklorique en présence du ministre en charge de la communication et des autorités politico-administratives de la ville de Porto-Novo. Selon les informations fournies par rapport à ce projet, il vise à doter les 77 communes du Bénin, d’infrastructures Tic pouvant permettre de réduire le fossé numérique actuel entre chaque commune et les grandes agglomérations. Ce projet, croit savoir le gouvernement, s’inscrit aussi dans sa vision de faire du Bénin le «quartier numérique de l’Afrique». Ce projet prend en compte pour l’instant 14 communes dont la ville de Porto-Novo et coûtera environ la bagatelle somme de 200 millions FCFA. Ce qui gène surtout, c’est que ce projet est lancé en grandes pompes mais on se demande s’il ne figurera pas aussi parmi les nombreux «éléphants blancs» enregistrés au Bénin. Tout porte à le croire puisque déjà sur les lieux, des rumeurs et des ronchonnements font état de ce que ce projet est déjà «mort-né». On annonce que les travaux commencent, dès le jour de la pose de la première pierre alors que jusque-là, aucune machine, aucun engin… n’est déployé sur les lieux. Pourquoi festoyer alors que toutes les dispositions ne sont pas encore prises pour le démarrage effectif de ce projet. Comme le dirait l’autre, c’est toujours à Porto-Novo que ces «éléphants blancs» sont lancés. Le cas palpable des nombreux projets lancés dans le cadre de la réhabilitation de Porto-Novo, sont toujours au point mort.