La Nouvelle Tribune

Elections municipales, communales et locales 2008

Espace membre

Le  personnel d’appui de la Cena toujours impayé
(Un collectif proteste, Todjinou s’en lave les mains)
Les agents d’appui de la Commission électorale nationale autonome (Cena), recrutés dans le cadre des élections municipales, communales et locales des 20 avril et 1er mai 2008, sont toujours impayés. Ils ont procédé vendredi dernier à un sit-in devant le bureau du président de l’organe, Pascal Todjinou.
Dans une motion de protestation qu’ils ont lue à cette occasion, Ils ont  revendiqué leurs primes de la mission d’organisation et de supervision notamment de la reprise des élections du 1er mai. Ainsi, pour ces cadres et agents recrutés, ladite mission était légale le 28 avril dernier mais est devenue illégale dès son accomplissement. Or, chauffeurs et garde- du- corps de la Cena sont payés depuis plus d’un mois. Pour eux, ce serait grave d’oublier la mission spéciale déployée manu militari pour accélérer le dépouillement des résultats du scrutin des 20 avril et 1er mai, car forte a été la mobilisation, souvent jusqu’à des heures indues afin que tout finisse vite ont- ils déclaré. Entre autres, ils ont jugé cette situation, d’acte récurrent qui ne saurait faire école. Par conséquent ils ont exigé du président de la Cena Pascal Todjinou,  que le délégué du contrôle financier et le régisseur leur payent l’intégralité de leurs droits et ceci sans delai. Ils menacent de se faire entendre contre vents et marrées par une série d’actions à intensité progressive, si rien n’est fait dans les heures qui suivront et à l’instant de leur choix.

Todjinou, le Ponce Pilate !
« (…) Moi je vous ai vus travailler (…) mais pour ce qui est de votre rémunération, j’ai déjà fait tout ce je dois faire. Si vous n’êtes pas encore payés, c’est dire alors qu’il y un autre président de la Cena quelque part qui en décidé ainsi ». Voilà comment, Pascal Todjinou a expliqué aux manifestants vendredi, en présence du coordonnateur du budget, du secrétaire à la communication et d’autres membres de la Cena, qu’il n’y est plus pour rien dans le non payement ni des agents de la Cena, ni des prestataires et autres créanciers de l’organe. 
 
Suzanne A. Edoh