La Nouvelle Tribune

Dette de l’Etat aux clients du Cne : la direction générale secouée

Espace membre

Cinq ans plus tard, l’Etat n’est toujours pas prêt à reconstituer les avoirs des déposants de la Caisse nationale d’épargne (Cne) et des chèques postaux. C’est du moins, selon les déclarations du syndicat du collectif des travailleurs de la poste du Bénin SA (Syncotrap). A cet effet, la direction générale de la poste lors de sa dernière rencontre avec les organisations syndicales, a confié que face à la situation, il a prévu une enveloppe d’un milliard pour commencer à rembourser ses clients du Cne.

Cette dette de l’Etat intervient à la suite de décaissement que l’Etat a effectué sur le compte du Cne selon le syncotrap. L’année dernière, l’ancien ministre de la communication, Désiré Adadja, avait indiqué que le remboursement des avoirs des clients sera exécuté par l’Etat. Tardant toujours à venir, la direction de la poste vient d’inscrire au budget exercice 2012 de sa structure, un milliard pour démarrer l’apurement de cette dette. Le syncotrap dans son dernier adresse aux travailleurs a exigé la signature sans délai de la convention collective de la poste avant la validation du budget 2012. Il revendique de même une subvention de l’Etat au profit de la société. En effet, selon le secrétaire général du syndicat, les infrastructures et les locaux de la poste nécessitent respectivement renouvellement et réfection. Et c’est à défaut de la subvention de l’Etat que rien n’est encore fait.