La Nouvelle Tribune

Sentant son remplacement prochain : un préfet persécute les Fcbe de son département

Espace membre

Alors que des informations concordantes annoncent le remplacement imminent des préfets, l’un d’eux ne semble pas l’entendre de cette oreille. Comme la prunelle de ses yeux, il s’accroche au poste, multipliant pratiques occultes et persécution des Fcbe de son département.

Depuis quelques jours, on annonce le départ des préfets actuels qui seront remplacés par d’autres dont les noms circulent déjà dans les coulisses. Cette nouvelle rend "dingue" un préfet qui, visiblement, n’est pas encore prêt pour se faire remplacer. Plusieurs témoignages concordent sur le fait qu’il aurait multiplié ces derniers jours des pratiques occultes. Selon ces sources, il immole assez fréquemment des moutons dans le seul dessein d’hypnotiser le président Boni Yayi à oublier ses nouvelles nominations. Mieux, il s’en prend assez souvent aux élus Fcbe de son département devenus ses ennemis. Menace verbale, intimidation, mutations injustes d’agents des communes reconnus comme des militants Fcbe …telles sont les méthodes auxquelles il fait recours pour créer des problèmes aux partisans du Chef de l’Etat. Déjà, trois agents ont subi l’acharnement de ce préfet. Selon des indiscrétions, sa haine  est née depuis qu’il a appris que son potentiel successeur est proposé par un député du département élu fraîchement sur la liste Fcbe. Depuis ce temps, son comportement n’a rien d’un Fcbe et il ne manque plus aucune occasion pour leur compliquer la vie. Ancien Dg d’une grande société d’Etat, ancien député d’un parti d’opposition, aujourd’hui membre de l’Union fait la nation (un) dont il était un cacique, il a rejoint Boni Yayi et les Fcbe en 2007 avant d’être promu préfet de département. Homme politique d’expérience, fin tacticien, il est aussi réputé pour sa grande témérité et chargé par Boni Yayi d’aider la mouvance à enterrer son ancien parti. Si ce dernier a perdu des sièges lors des dernières élections législatives, le rôle joué par cet homme est moins évident. Tant, ses agissements de ces derniers jours n’éloignent des Fcbe qui demandent à Boni Yayi de leur rendre justice.