La Nouvelle Tribune

Dieudonné Lokossou, Sg/Csa-Bénin : «Les syndicalistes se feront entendre si La refondation tourne mal»

Espace membre

«Le peuple béninois ne permettra la moindre tentative de remise en cause d’où qu’elle vienne de la démocratie béninoise chèrement acquise» a martelé Dieudonné Lokossou, secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes (Csa-Bénin), évoquant le nouveau concept de «refondation» que prône le Président Boni Yayi depuis sa réélection à la tête du Bénin. «Si le mouvement de la refondation exhibe des projets dont l’application aura pour effet, de sauter les piliers de notre démocratie, les syndicalistes se feront entendre» prévient également le syndicaliste. Il rappelle que, l’alternance au pouvoir et la limitation d’âge sont entre autres piliers majeurs qui maintiennent débout la démocratie béninoise depuis vingt ans, et ce, malgré «l’envie» des hommes politiques de s’accrocher au pouvoir. «La limite du mandat présidentiel est l’un des piliers centraux du mouvement démocratique de notre pays. On n’y touchera pas» insiste Lokossou. Le concept de refondation lancé par le Chef de l’Etat à l’investiture de son second mandat, selon les rumeurs viserait à fonder une nouvelle république grâce à laquelle Yayi, il pourrait briguer un troisième mandat. Mais, cette éventualité, dans l’entendement du secrétaire général de la Csa-Bénin se trouve pour l’instant à l’étape de rumeur. Il reste tout de même perplexe, avouant que c’est de la rumeur que nait la réalité. «Le peuple béninois est assez mûr’’, se rassure-t-il cependant. «Le Bénin n’a pas de pétrole, ni d’uranium encore moins de diamant. Sa seule richesse exploitable reste la démocratie. Pour cela, nous attendons de voir le peuple béninois en perpétuel état d’alerte sur certaines questions liées au devenir du pays» conclut le syndicaliste.