La Nouvelle Tribune

Affaire MTN-FBF: l’avocat des plaignants apporte des clarifications

Espace membre

Que d’amalgames depuis la mise en détention préventive du président de la Fédération Béninoise de Football (Fbf)! L’avocat des plaignants dans le dossier Spacetel-Fbf, a tenu à faire la lumière , vendredi dernier, sur l’objet de la plainte émise dans cette affaire.

«La plainte est essentiellement relative à la gestion des fonds mis à la disposition de la Fédération par la Société Spacetel Bénin SA. C’est principalement ces fonds qui ont été visés». Ce groupe de mots de Me Moustapha Issiaka ne souffre d’aucune opacité. Les fonds en cause sont bel et bien les trois cent (300) millions offerts à la Fédération béninoise de football (Fbf) par le réseau mobile « MTN », en guise de sponsoring. L’avocat, en décidant de monter au créneau, sauve l’opinion publique de la confusion. Car, contrairement à ce qu’ont clamé les soutiens du détenu, ce ne sont pas les fonds de la Fifa mis à disposition à travers le Programme d’Assistance Financière (PAF) qui sont à la base de la plainte. Le cabinet d’audit commis par la Fifa elle-même, avait émis des réserves quant à la gestion faite de ces fonds par l’ancien comité exécutif. Me Issiaka a également tenu à rappeler qu’il n’y a pas de juridiction arbitrale en matière pénale. « Même s’il s’agissait des fonds mis à la disposition de la Fédération Béninoise de Football par la Fifa, si ces fonds ont été détournés, la seule personne qu’on reconnait pour se saisir du dossier, c’est le juge correctionnel qui a été saisi en l’espèce » a-t-il expliqué. Il a ajouté qu’aucune juridiction n’avait encore établi la culpabilité de Monsieur Anjorin Moucharafou et que celui-ci demeurait en détention préventive. L’avocat des plaignants n’a pas caché son entière confiance en la justice et espère fermement que le droit sera dit dans cette affaire.