La Nouvelle Tribune

Gestion apaisée des conflits électoraux: Wanep Bénin en fait une préoccupation

Espace membre

« Concertation nationale pour une gestion apaisée des conflits armés », tel est le thème d’un séminaire qui a démarré hier à l’hôtel du port de Cotonou. Organisé par le Réseau ouest africain pour l’édification de la paix(Wanep), il réunit les acteurs politiques a pour objectif majeur d’identifier les défis électoraux majeurs susceptibles de mettre à mal la paix relative dont nos jouissons au Bénin. Le commissaire à a gouvernance concertée en était le parrain.

Le processus électoral qui a démarré depuis 2009 avec la mise en ouvre de la Lepi et qui a pis fin avec la proclamation des résultats le 10 mai 2011, a été secoué par des crises et de vives contestations. Quelques mois après cette période de grand stress, le Wanep a décidé de parfaire les reformes afin de gommer les divergences du passé. Entre autres, les questions liées au caractère ad’hoc de la Cena, au caractère politique des animateurs de la Cena, à la participation des acteurs de la société civile aux processus électoraux, à la gestion des processus, à l’absence de code électoral, au renforcement de la culture démocratique…restent encore des sujets d’actualité qu’il faut élucider. Cette activité est essentiellement orientée vers la promotion d’un processus d’aide à l’identification des questions conflictuelles qui plombent encore nos processus électoraux. C’est pour cela que le Wanep a invité tous les acteurs politiques de l’Alliances Fcbe, Un et Abt, de la société civile, de la Cps-Lepi et de la Mirena pour se pencher sur les questions essentielles. « Quelles leçons pouvons-nous tirer ? » ; « Quels sot les problèmes essentiel qui nous restent à régler en matière électorale ? » ; « Que devons nous faire en termes de solutions/plans d’actions pour améliorer nos processus électorales ? ». Au cours de la cérémonie d’ouverture, la présidente du Conseil d’administration du Wanep Bénin Mme Fatoumatou Batoko Zossou a précisé que ce séminaire tire ses racines de l’initiative de la conception d’un guide « Guide complet de pratiques électorales » pour apporter des réponses efficaces et coordonnées aux conflits électoraux a donc été lancée les 28 et 29 Avril 2011 à Accra au Ghana avec une réunion des experts. Moise Mensah, le Haut Commissaire à la gouvernance concertée et parrain de l’événement a également salué la pertinence de ce sujet. « La tâche est noble car il s’agit de consolider notre renouveau démocratique. A ceux qui s’interrogent sur le bien fondé de la démocratie comme paradigme de gouvernance de notre pays, je dirai simplement ceci : observez la discipline et le patience de nos concitoyens les jours de vote invariablement caractérisés par cafouillage », a-t-il affirmé. Plusieurs communications seront présentées au cours de ce séminaire et seront focalisées sur les élections de 2011 qui ont été les premières à polémique jamais réalisées au Bénin. Une déclaration finale sous la modération de Mme Célestine Zanou devrait mettre fin aux travaux.